Un webmaster condamné à une amende 12000 euros pour diffamation sur internet

Par 14 avril 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Il s'agit de la peine maximale encourue. Joël Sambuis, militant d'extrême droite déjà jugé en Russie pour escroquerie sur Internet, vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Toulon à...

Il s'agit de la peine maximale encourue. Joël Sambuis, militant d'extrême droite, qui a été déjà jugé en Russie pour escroquerie sur Internet, vient d'être condamné par le tribunal correctionnel de Toulon à une amende de 12000 euros pour diffamation à l'encontre de quatre avocats pour avoir diffusé sur son site Internet, SOS Racaille, fermé depuis 2003.
 
Le site était une parodie de celui de SOS Racisme. A la place de la liste d'avocats diffusés par l'association anti-racisme, le site de Joël Sambuis avait titré "les avocats de l'anti-France et de la racaille". Quatre avocats avaient porté plainte contre X pour injure et diffamation et le Conseil national du barreau s'était constitué partie civile.
(Atelier groupe BNP Paribas - 14/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas