Une boîte à outils online pour faire de la culture un jeu

Par 30 juin 2008
Mots-clés : Future of Retail

L'American Library Association croit à l'instruction par le jeu : elle travaille sur un guide web permettant aux bibliothèques de développer des solutions permettant de résoudre certaines difficultés d'apprentissage.

"Dans un monde de plus en plus conduit par la technologie, l'apprentissage ne s'arrête plus aux portes de l'école", explique Patrick Gaston, président fondateur de Verizon Foundation. Et l'un de ces nouveaux moyens d'apprendre autrement est le jeu. La multiplication des projets de serious games ou de jeux ludo-éducatifs le montre bien. Pour les bibliothèques, qui proposent encore souvent un accès au savoir dit traditionnel, il est ainsi nécessaire de trouver d'autres moyens de capter l'attention. L'American Library Association (ALA) l'a compris : elle lance une enquête destinée à mesurer l'impact du jeu - vidéo ou non - sur les compétences d'apprentissage des jeunes et des adultes. Le but : mettre au point The Librarians' Guide to Gaming, une "boîte à outils" online regroupant conseils et programmes.
Le jeu, moteur d'apprentissage
Elle permettra aux librairies de développer des jeux d'apprentissage culturel, simples d'utilisations. Ce, afin qu'ils puissent être accessibles à tous, quel que soit le niveau de connaissances culturelles et technologiques. "Le projet de l'ALA fournira à la communauté les ressources nécessaires pour modéliser et rendre viables les projets de jeux et autres services conciliant divertissement et apprentissage", souligne la présidente de l'ALA, Loriene Roy. Et d'ajouter : "Le jeu vidéo est un véritable aimant qui attire les lecteurs de tous types et qui, au-delà de sa dimension de divertissement, a montré qu'il pouvait jouer un rôle important pour l'accès à la culture et l'instruction".
Un million de dollars par la Verizon Foundation
L'ALA travaillera avec une douzaine d'experts du monde du jeu afin de fournir le contenu de l'outil et d'analyser les résultats de l'enquête. Parmi eux, on peut citer des représentants de bibliothèques comme la Columbus Metropolitan Library ou la New York Public Library. Une fois développée, la base de données sera testée par plusieurs établissements. Aucune information n'est fournie sur les moyens déployés pour collecter les données permettant de mettre au point la fameuse boîte à outils. Aucune indication non plus sur la date de sortie effective de la plate-forme. Pour pouvoir développer son projet, l'association bénéficie d'une enveloppe d'un million de dollars, distribuée par la Verizon Foundation, la branche philanthropique de la société de télécommunications.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas