Une croissance stabilisée pour le secteur des nouvelles technologies ?

Par 21 avril 2010
Mots-clés : Digital Working, Europe

Les responsables technologiques en entreprise semblent plutôt confiants quant à la croissance de leur secteur. Ce regain d'optimisme semble cependant partagé suivant les régions du monde.

Si le contexte économique a touché le marché des nouvelles technologies, la santé financière de ce secteur est rétablie, affirme l'Economist Intelligence Unit dans une étude. A en croire les statistiques de l’enquête intitulée Tech Sector Banking Barometer Heating Up, le marché devrait ainsi plutôt bien se porter. En effet, 70 % des dirigeants interrogés ont déclaré être plutôt optimistes vis-à-vis de la croissance du secteur. Un regain de positivisme de 30 % si l’on compare ce chiffre à celui de l’an passé. L’étude montre cependant un écart tranchant d’optimisme entre les différentes régions étudiées.
Des dirigeants européens en moyenne plus pessimistes
Les Européens affichent de loin l’attitude la plus pessimiste avec moins du tiers des dirigeants qui estiment que la santé économique du secteur devrait s’améliorer au cours des six prochains mois. La moyenne est de 60 % pour les régions Asie et Amérique réunies. "Cette donnée est peu surprenante étant donnée la récession 2009 qui a touché une majorité des économies européennes", précise Iain Morris, responsable de l'étude. Et d’ajouter "La morosité européenne reflète l’inquiétude des dirigeants qui doivent lutter contre des produits asiatiques low cost et ceux dits 'fleet footed’ (pieds ailés) des Américains".
L’écart Est/Ouest en terme d’innovations devrait se creuser
Autre chose : malgré l’optimisme générale, les dépenses en recherche et développement ne devraient pas se généraliser sur toutes les régions du globe. En effet, si une majorité de dirigeants asiatiques prévoit d’augmenter ses dépenses, les dirigeants européens et américains ont à l’inverse répondu souhaiter les réduire. Selon ces chiffres, l’écart Est/Ouest en terme d’innovation devrait alors s’agrandir. A noter : l’étude à été menée auprès de trois cents cadres d’entreprises de nouvelles technologies sur divers régions du globe en Asie, Europe, Amérique et autres pays.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas