Une dédicace dans ton portable !

Par 29 novembre 2011
autograph celebrity

Ou comment nous faire comprendre vraiment que le papier et le crayon sont des concepts datant de la préhistoire. Et qu'il serait peut-être temps de passer à autre chose...

Amis hommes (et femmes, il n'y a pas de raison) des cavernes, bonsoir. Dans notre course effrénée vers le tout numérique, le tout technologique, voici Sign Touch, une application pour iPhone, qui a pour but de remplacer votre carnet et votre stylo lors des séances de dédicace. Un coup de doigt sur votre écran et pouf, le programme enregistre la signature tant convoitée. Libre à vous ensuite de la positionner comme vous le souhaitez sur une photo ou de la partager avec vos amis. Oui parce que, reconnaissons-le, photocopier une page de votre carnet et l'envoyer par la poste à tous vos proches, ce n'est franchement pas terrible comme cadeau. Alors qu'en numérique, tout est plus beau.

Alors je veux bien qu'on n'a pas toujours les ustensiles appropriés à disposition. Mais on arrivait quand même à se débrouiller avec les moyens du bord à l'époque : on faisait signer son t-shirt, sa bouteille d'eau, son corps même ! Et puis un coup du lapin sur un petit gamin de 6 ans, discrètement dans la cohue, et hop, vous aviez votre crayon.  La grande question, néanmoins, demeure : aurez-vous le courage de tendre votre smartphone à 500 euros au milieu de la mêlée pour qu'un type, même connu, pose à l'arrache son doigt dessus. S'il vous pète votre écran en appuyant rageusement ou s'il se plante en le prenant pour un carnet et vous le pique, vous ferez quoi ? Si un animal enragé hurlant à la mort son amour / affection / vénération pour tel chanteur pré pubère vous le chipe, c'est plus gênant que de se faire piquer son crayon...

Et quid du commerce de grosses balles de tennis à Roland-Garros par exemple ? A 30 euros pièce, imaginez le manque à gagner en marchandising. Bientôt, non seulement on vous enlèvera le bouchon des bouteilles en allant au stade mais en plus, on vous mettra un cache sur l'écran de votre téléphone... Si l'industrie du sport et du spectacle se prend les pieds dans le tapis par votre faute avec votre terminal graisseux, il ne faudra pas venir s'en plaindre ! Mais loin de moi l'idée de vouloir culpabiliser quiconque... Personnellement, au risque de paraître archaïque, je reste à l'ancienne méthode...

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas