Une économie prospère passe par l'investissement technologique

Par 16 octobre 2009
Mots-clés : Digital Working

Pour instaurer une économie verte et innovante, l'investissement dans la technologie est nécessaire. Le Forum Economique Mondial en souligne l'importance dans trois secteurs : l'énergie, la santé et les transports.

"L'élément clé d'une économie prospère et à faible émission de CO2 est le développement des technologies de l'information et de communication", avance Klaus Schwab, PDG du Forum Economique Mondial. Le dernier rapport de la fondation souligne ainsi l'impact des TIC pour la transformation économique au sein de trois secteurs : énergie, transports et santé. Selon le forum, les services intelligents et les communications "Machine-to-machine" (M2M) permettent ainsi de créer des modèles d'affaires moins polluants dans le secteur énergétique. Une condition nécessaire pour le passage vers une économie à faible émission de CO2. Autre solution dont FEM souligne les bénéfices : les infrastructures en grille.
Une solution pour les villes embouteillées
D'après le rapport, ces dernières donnent la possibilité de mieux mesurer et contrôler la consommation d'énergie. Ce qui favorise un marché transparent et efficace. Dans le secteur des transports et de logistique, le forum souligne le fait que les TIC constituent une solution au surpeuplement dans les villes. Parmi les technologies dans lesquelles ils estiment qu'il est important d'investir : les capteurs. Intégrés dans les véhicules et dans des transmetteurs tout au long de la route, ils permettent par exemple de prévenir la formation d'embouteillages. Côté sécurité, ils peuvent également notifier le conducteur, s'il y a une collision ou un objet sur la route. Enfin, ils permettent d'alerter immédiatement la police et les centres d'urgences lors d'un accident de voiture.
Favoriser la compétition
Dans le secteur de la santé, le Forum Economique Mondial parle d'amélioration de la qualité des soins. C'est-à-dire mieux surveiller les patients tout en réduisant les coûts de structures. Grâce aux vêtements intelligents, les médecins pourront ainsi suivre en temps réel l'évolution de l'état des malades, où qu'ils ne soient. Afin de favoriser le développement des TIC dans tous les secteurs, les responsables de l'étude insistent sur le fait que les gouvernements doivent adapter la législation. Notamment pour favoriser la compétition et soutenir l'innovation. "Une politique visant à encourager les solutions interopérables et basées sur les réseaux est vitale pour répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux de la société contemporaine", conclut Klaus Schwab.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas