Une étude américaine fait le point sur l'achat de médicaments en ligne

Par 20 novembre 2003

Les victimes de spam (courriels non sollicités) le savent bien : il est possible d'acheter des médicaments en ligne. Selon le cabinet américain Jupiter Research, la vente de médicaments va ...

Les victimes de spam (courriels non sollicités) le savent bien : il est possible d’acheter des médicaments en ligne. Selon le cabinet américain Jupiter Research, la vente de médicaments va connaître la plus forte croissance des ventes en ligne, par rapport à tous les autres domaines de la santé. Le marché du médicament en ligne devrait donc peser aux Etats-Unis 13,8 milliards de dollars en 2007, contre 3,2 milliards aujourd’hui.

Pour autant, ces ventes de médicaments ne représenteront alors que 4 % du marché global américain du médicament. Le cabinet corrèle ce faible taux avec l’observation que ceux qui auraient le plus besoin de réduction sur les produits pharmaceutiques sont aussi ceux dont les revenus ne permettent pas d’accéder régulièrement à Internet.

Une étude publiée en septembre dernier par Harris Interactive et la version en ligne du Wall Street Journal a révélé que 7 % des sondés avaient déjà acheté des médicaments venant d’un autre pays que le leur, que ce soit par Internet ou par courrier traditionnel (ils étaient 5 % en novembre 2002), et 48 % se sont dits prêts à le faire, si les prix sont plus intéressants.

L’acheteur type de médicaments en ligne est une femme (à 58 %) de plus de 55 ans (à 33 %), qui a accès depuis chez elle à Internet (74 %) et dont le revenu annuel du ménage est de plus de 75.000 dollars (à 37 %). Sur le plan, géographique, ce sont les états de Californie, du Texas, de New-York, de Floride et de Pennsylvanie qui comptent le plus d’adeptes de l’achat de médicaments en ligne.

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/11/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas