Une interface naturelle rend le travail collaboratif plus humain

Par 19 mai 2017
NaturSoftware

Nous avons rencontré Ulysse Semde, CEO de NaturSoftware, qui a développé IRIS, une solution mêlant IA et réalité augmentée pour recentrer la collaboration en entreprise sur l’humain.

 

 

L'interface naturelle pour humaniser les technologies

Aujourd’hui, le collaboratif est au centre des nouvelles préoccupations des entreprises. De nouvelles façons de travailler émergent, notamment en se recentrant sur des petites équipes. Mais aussi en délinéarisant les chaînes de production et en poussant la flexibilité et le télétravail. Mais alors comment adapter les enjeux du travail collaboratif à ces nouvelles problématiques ? A ces nouveaux usages, de nouveaux outils. C’est dans cette optique que s’inscrit la solution IRIS  développée par la start-up française NaturSoftware. Nous avons rencontré Ulysse Semde, son CEO, qui nous explique les défis de ces mutations et l’intérêt pour les entreprises de réfléchir à de nouveaux outils numériques plus intuitifs permettant de connecter les équipes et de recentrer le travail collaboratif sur l’humain. Et cela en faisant en sorte que « les technologies s’adaptent aux hommes et non les hommes aux technologies ».  Pour ce faire, la start-up a développé une interface naturelle, c’est à dire une solution technologique capable de comprendre et de s’adapter aux formes humaines, naturelles, de communication.

Fédérer les équipes par le "coefficient émotionnel"

Le projet IRIS se base ainsi sur la reconnaissance vocale, gestuelle, faciale et émotionnelle pour aider les collaborateurs à être plus créatifs et plus performants. Plus besoin de souris ou de clavier, l’interface reconnaît l’utilisateur et s’adapte à lui. Un simple geste permet d’ouvrir l’interface en réalité augmentée. Ce dispositif, présenté sous forme cubique, permet aux équipes, même à distance, de travailler sur des documents et des projets communs.  Encore, le dispositif IRIS est dotée d’une intelligence artificielle, nommée AVA, qui grâce au système de reconnaissance faciale est capable de saisir l’état émotionnel du collaborateur. Un algorithme calcule en effet son coefficient émotionnel qui sera recensé dans les données internes de l’entreprise et pourra ainsi aider les managers à fédérer ses équipes. A première vue, ce système qui semble sorti tout droit de Minority Report, a de quoi effrayer. Mais Ulysse Semde, son créateur, se veut rassurant. Il n’est évidemment pas question de sonder le coefficient émotionnel individuel de chaque collaborateur et de récupérer des données émotionnelles de façon individuelle. Le dispositif ne recense que le coefficient émotionnel des équipes. C’est en ce sens, que le projet entend rendre le travail collaboratif plus humain.

Proposer une véritable expérience utilisateur à ses clients

En outre, la solution IRIS ne se borne pas qu’au monde du travail. Son fondateur nous rappelle qu’elle peut être déclinable dans d’autres secteurs comme l’enseignement et le retail. Adaptée à l’école, l’interface en réalité virtuelle permet de “gamifier” le travail scolaire, de le rendre ludique et de faire « de l’enseignant un véritable super héros ». Plus encore, s’appuyant sur les techniques de télé présence, la solution permet aux enfants déscolarisés ou en situation de handicap, même à distance, de suivre le cours de la classe. Aussi, placé dans les commerces, la solution permet de fournir un service adapté et de mieux appréhender les besoins des consommateurs. Car en business, au travail ou en formation, l’émotion reste un paramètre essentiel. D’ailleurs, le projet, présenté en début d’année au CES 2017 et plus récemment au président François Hollande lui-même, a déjà rencontré son public. Parce qu’il s’inscrit au cœur des mutations en cours dans le monde des entreprises, parce qu’il touche l’humain au cœur, le projet IRIS entend poursuivre son chemin vers le succès en élargissant ses services et en intégrant bientôt les technologies holographiques. Disruption de la disruption, tout est disruption.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas