Dans une interview accordée au Figaro, Thierry Breton précise les

Par 25 septembre 1997

ambitions de Thomson Multimédia. En juillet, une profonde réorganisation du groupe par métiers, orientée vers le client, a été réalisée. Un programme a également été mis en oeuvre pour réduire les d...

ambitions de Thomson Multimédia. En juillet, une profonde réorganisation
du groupe par métiers, orientée vers le client, a été réalisée. Un
programme a également été mis en oeuvre pour réduire les délais de mise
sur le marché des produits innovants et accroître l'efficacité
commerciale. Thomson Multimédia investit près de quatre milliards de F par
an dont deux milliards pour la seule recherche-développement. Son métier
est d'offrir des images et du son toujours de meilleure qualité ainsi que
des moyens nouveaux pour un accès simplifié à une offre de programmes de
plus en plus diversifiée. TMM va rajouter à sa fabrication de téléviseurs
et de magnétoscopes, des fonctionnalités logicielles à l'écran pour
faciliter l'accès aux programmes audiovisuels numériques qu'ils soient en
ligne ou en local. Les circuits intégrés, les logiciels, les programmes de
navigation deviennent des éléments essentiels des téléviseurs ou des
boîtiers frontaux qu'ils s'appellent décodeurs numériques, Net Computer ou
Web Box. TMM possède déjà un réel leadership mondial dans la fabrication
des écrans de plus en plus grands et des sélecteurs numériques. A la fin
de l'année, la société va commercialiser aux Etats-Unis le premier guide
téléchargeable permettant au téléspectateur, à l'aide d'une télécommande,
de choisir parmi plusieurs centaines de chaînes et de naviguer comme sur
Internet à travers un océan de programmes, de façon simple. L'ambition et
la stratégie, baptisée TMM 2002, de la société est de se focaliser sur ces
domaines porteurs nés de l'usage nouveau du téléviseur, sans pour autant
s'éloigner de son métier de base. A l'heure actuelle, à travers ses deux
marques RCA et General Electric, TMM est présent dans près d'un foyer
américain sur deux. Selon Thierry Breton, aucune entreprise française ou
même européenne ne possède une telle présence aux Etats-Unis. Thierry
Breton souhaite maintenant que les star-up et les inventeurs de services
multimédia recommencent à proposer à TMM leurs idées de services,
d'applications et de technologies nouvelles. Thierry Breton fixe comme
priorité au groupe, le redéploiement des investissements et des
compétences sur quatre axes de base : les composants clés, le numérique,
le logiciel et les nouveaux services. TMM est déjà en position de leader
mondial dans deux de ces quatre domaines. Il souhaite également étoffer
les équipes logiciels. Pour cela une campagne importante de recrutement de
jeunes ingénieurs sera lancée prochainement en France.
(Le Figaro - 26/09/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas