Une petite entreprise franco-américaine conteste à IBM le droit

Par 03 juillet 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

d’utiliser le sigle “e”. Pour sa campagne publicitaire mondiale “e-Business”, IBM a déboursé 200 millions de dollars (1,2 milliard de F). Toutefois, le sigle “e”, symbole regroupant l’ensemble des ...

d’utiliser le sigle “e”.
Pour sa campagne publicitaire mondiale “e-Business”, IBM a déboursé 200
millions de dollars (1,2 milliard de F). Toutefois, le sigle “e”,
symbole regroupant l’ensemble des activités liées au net, aurait été
déposé par une petite star-up franco-américaine e-Technologies bien avant
qu’IBM le fasse. Utilisé depuis avril 1997 par e-Technologies, le sigle
aurait été enregistré en juin de la même année, alors qu’IBM n’a lancé sa
marque “e” qu’en août 1997.
Selon le Wall Street Journal, “les deux compagnies sont engagées dans des
discussions officieuses. E-Technologies a versé le premier sang, en
engageant une procédure contre IBM devant un tribunal d’Amsterdam.”. Le
différend aurait également été présenté devant un tribunal parisien qui
aurait privé e-Technologies de l’utilisation du sigle pour l’instant.
IBM France se refuse à commenter “une affaire qui suit son cours” tout
en précisant “les avocats internationaux sont en charge du dossier”.
Les deux sociétés ont du reste porté l’affaire devant une cour américaine.
Selon un porte-parole d’IBM, e-Technologies fait pression sur eux “afin
d’obtenir de l’argent”. Ceci est loin d’être absurde lorsque l’on sait
que près de 380 entreprises ont déposé le sigle “e” en 1997, contre 150
en 1995.
(Le Figaro 03/07/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas