Une photographie suffit à reconstituer un visage en 3D

Par 26 novembre 2008

Cyberextruder a fait breveter sa technologie de modélisation en trois dimensions de la face d'une personne à partir d'un simple portrait de celle-ci. Les applications du système vont de la biométrie aux films d'animation.

"Apparatus and Method for generating a three-dimensional representation from a two-dimensional image". C'est sous ce nom que Cyberextruder, une société d'édition de logiciels spécialisée dans les systèmes de vision informatique, a récemment fait breveter sa méthode de reconstitution en 3D du visage d'une personne à partir d'une seule photo. Cette économie de moyens du système tranche avec les autres technologies d'extraction des caractéristiques d'un visage, lesquelles nécessitent plusieurs clichés. Les brevets de Cyberextruder ont été déposés aux Etats-Unis, auprès de l'USPTO et à l'international, auprès de la WIPO. "Les sociétés qui utilisent déjà la technologie que nous avons développée sont désormais mieux protégées. Celles qui hésitaient encore à faire usage d'un logiciel qu'il était jusqu'à présent possible d'usurper vont enfin pouvoir sauter le pas", déclare Jack Yves, l'un des responsables de Cyberextruder.
Détecteur de mensonges
Les applications du système en question sont nombreuses puisqu'il peut être utile aussi bien dans le domaine de la biométrie que de l'animation et de l'industrie du divertissement. La technologie de Cyberextruder améliore par exemple les taux de succès des systèmes de reconnaissance faciale, en particulier dans le domaine des applications de surveillance. L'algorithme développé par la société basée dans le New Jersey a en effet été conçu de façon à atténuer les effets produits par les diverses expressions du visage - un paramètre que les systèmes biométriques ont généralement du mal à intégrer. La prise en compte de ces expressions par le logiciel de modélisation de Cyberextruder se veut du reste si efficace que la société a même été sollicitée par l'armée américaine pour participer à l'élaboration d'un nouveau détecteur de mensonge.
"Avatar Island" et "AvMaker"
Secret défense oblige, on ne sait malheureusement pas grand-chose de ce projet pilote. Mais c'est surtout à travers Second Life que Cyberextruder a pu se faire connaître dans le monde de la modélisation et du divertissement. L'univers virtuel héberge en effet depuis 2007 une "Avatar Island" où un "AvMaker" permet à quiconque le souhaite, comme son nom l'indique, de se créer un avatar réaliste à partir d'une image en deux dimensions. "Etonnamment, alors que cela fait déjà un an que nous avons développé ce projet, nous sommes toujours les seuls sur Second Life à fournir une méthode rapide et automatique de création d'avatars ressemblants". Les outils logiciels développés par Cyberextruder sont bien sûr utilisés par certains studios de dessin animé. Ils pourraient enfin servir à la création de figurines à sa propre effigie ou d'objets personnalisés vendus en ligne.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas