Une tablette qui diagnostique les commotions cérébrales

Par 22 février 2013 Laisser un commentaire
doctor with an ipad

Les médecins examinent les patients sur base de différents critères de coordination, mais de nombreux facteurs peuvent biaiser le diagnostic. Un appareil mobile capable d'analyser et de traiter les réactions en contexte pourrait accroître la fiabilité et l'efficacité du diagnostic.

 

Des chercheurs du Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering de l'Université d'Harvard, du Bed Israel Deaconess Medical Center et de l'Hebrew SeniorLife, Boston (BIDMC) ont développé un appareil qui mesure la coordination main – œil pour identifier des défauts neuromusculaires causés par un accident, l'âge ou d'autres conditions. La première étude clinique d'un « nouvel appareil d'évaluation neurologique rapide », au cours de laquelle les sujets suivaient sur une tablette, à l'aide d'un stylet, une cible mobile, a pris fin récemment. L'analyse des résultats des sujets en fonction de leur âge, de leur sexe et de leur latéralité a débouché sur des statistiques sur les différences de réaction, entre individus, aux exercices réalisés sur l'appareil.

Evaluer la performance neuro-musculaire

La plateforme mobile apporte au diagnostic médical les avantages habituels (portabilité, facilité et connectivité) mais le nouvel appareil, actuellement baptisé NeuroAssess, apporte d'autres avantages. Il accélère le processus de diagnostic en mesurant les réflexes et le statut cognitif du patient sans la subjectivité d'une évaluation humaine. Le suivi plus nuancé du NeuroAssess pourrait également servir à identifier un plus large éventail d'affections ayant un impact sur la performance cognitive. « Nous avons prouvé, dans des études précédentes, qu'une perte de complexité peut être associée à un éventail de problèmes de santé chez l'homme, de l'insuffisance cardiaque congestive à l'apnée pendant le sommeil et à l'âge », déclare le membre de la Faculté de Wyss Core Faculty, Ary L. Goldberger, M.D.

Le suivi sur tablette peut trouver sa place dans le processus médical quotidien

Pour l'équipe de recherches, la technologie trouvera sa place à côté du thermomètre et du tensiomètre, comme un outil d'analyse médicale standard. Leia Stirling, Ph.D, Wyss Senior Staff Engineer, estime que « comme la tension est prise lors de chaque visite, le résultat neuromusculaire pourrait être suivi dans le temps pour évaluer l'évolution du rétablissement et de la rééducation. » L'annonce du WYSS Institute suggère que l'appareil pourrait également servir à mesurer les effets neurologiques secondaires dans les essais cliniques sur les humains, et on pourrait facilement imaginer une utilisation routinière, en dehors des cas de traumatisme, pour suivre la performance de base et fournir au praticien les signes précurseurs de développement d'une affection. L'appareil pourrait également permettre de diagnostiquer les affections neurologiques plus tôt et déboucher sur de nouveaux types de traitement ou de prévention.

Haut de page

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas