Unicore améliore la gestion des tâches et la sécurité des grid

Par 23 août 2007
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le système de gestion des tâches au sein d'une grille de calcul Unicore veut tenir son rang. Dans sa version 6, il reprend à son compte la plupart des standards majeurs de gestion des tâches de calcul et de sécurisation de l'accès aux ressources...

Le système de gestion des tâches au sein d'une grille de calcul Unicore veut tenir son rang. Dans sa version 6, il reprend à son compte la plupart des standards majeurs de gestion des tâches de calcul et de sécurisation de l'accès aux ressources.
C'est au sommet Unicore à Rennes - le 28 août prochain - qu'aura lieu le lancement officiel de la dernière solution d'Unicore, l'ordonnanceur de grille informatique. Développé par une communauté de développeurs européens sous la houlette du centre de recherche allemand Forschungszentrum Jülich, Unicore 6 se présente comme une puissante solution de gestion de ressources informatiques hétérogènes et délocalisées. Ce type de logiciel "d'intermédiation" est essentiellement destiné aux activités scientifiques et industrielles comme l'aéronautique. Conçu sur un modèle entièrement orienté service, la nouvelle mouture d'Unicore se distingue par sa conformité aux standards du genre, mais également par sa conformité aux normes de sécurité des services web.
Des avancées dans la gestion des tâches
 
Tout d'abord la version 1.2 de WSRF (Web Service Resource Framework) de L'Oasis (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), qui permet à un service web de stocker des données entre deux utilisations invocations), et la première version du Job Submission Description Language (JSDL), promue par l'Open Grid Forum. Cette dernière permet aux éditeurs et développeurs de décrire les tâches : leur nom,la puissance nécessaire pour que la tâche soit effectuée, les variables à l'exécution...

Autre point fort : la sécurité

Enfin, Unicore 6 est compatible avec la spécification ByteIO de l'OGSA (Open Grid Services Architecture) mise en place par la Globus Alliance qui définit le plus petit dénominateur commun pour une interface de lecture et d'écriture. Quant aux normes de sécurité incluses dans cette sixième génération, il s'agit de SAML (Security assertion markup language, pour l'échange d'information sur l'authentification et l'autorisation d'accès aux ressources) et d'XACML (eXtensible Access Control Markup Language, pour le contrôle d'accès aux documents). Ils s'ajoutent aux certificats X.509, déjà inclus à la création d'Unicore.
(Atelier groupe BNP Paribas - 23/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas