Universal Pictures formate son catalogue pour les mobiles

Par 03 août 2007
Mots-clés : Future of Retail, Europe

Le studio de cinéma fait sa promotion sur mobiles. Il lance plusieurs portails de films mobiles en partenariat avec un spécialiste du sans-fil. D'autres initiatives devraient rapidement étoffer cette nouvelle stratégie...

Le studio de cinéma fait sa promotion sur mobiles. Il lance plusieurs portails de films mobiles en partenariat avec un spécialiste du sans-fil. D'autres initiatives devraient rapidement étoffer cette nouvelle stratégie.
 
Le cinéma se transporte sur mobile. En effet, convergence oblige, le studio américain Universal Pictures s'intéresse de plus en plus au format mobile. Objectif : mettre au point des portails Internet pour rendre les films accessibles depuis un téléphone. Pour y parvenir, le studio fait appel à Minick, un spécialiste des infrastructures logicielles destinées à la diffusion du contenu sur des réseaux sans-fil. La société, filiale de l'opérateur helvète Swisscom Mobile, commercialise également des applications packagées (vote, messagerie, achat, etc.). Minick s'occupera de la création et de la gestion de ces nouveaux portails web.
 
Un nouveau format de promotion
 
Cette initiative devrait également permettre aux partenaires d'Universal de bénéficier d'une présence importante sur l'Internet mobile. Le studio veut en effet qu'ils puissent intégrer sur leurs sites les développements réalisés par Minick. Dès la fin de l'année, les cinéphiles pourront se rendre depuis leur mobile sur un réseau de sites partenaires d'Universal Pictures pour profiter d'informations sur les films et DVD du studio de cinéma. Ils pourront également télécharger du contenu mobile et participer à des programmes commerciaux.
 
Des nouveautés en perspective
 
"La possibilité d'utiliser le portable comme moyen de promotion des films est pleine de promesses", juge Lourens de Beer, manager de Minick au Royaume-Uni. D'ailleurs, les deux partenaires ne devraient pas se contenter de ce premier panel de services. "Nous n'avons encore pour le moment fait qu'effleurer les possibilités du sans-fil. Au cours des prochaines années, le nombre de services, de possibilités de collecter des données et d'initiatives interactives utilisés par les clients d'Universal et de Minick devraient s'étoffer et s'améliorer", conclut Lourens de Beer.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 03/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas