Universal se met au tout gratuit avec SpiralFrog

Par 30 août 2006

Alternative au piratage ou concurrence directe d'iTunes? Universal Music a annoncé mardi 29 août une nouvelle qui a soulevé une véritable onde de choc dans le secteur de la musique. Le numéro un...

Alternative au piratage ou concurrence directe d'iTunes? Universal Music a annoncé mardi 29 août une nouvelle qui a soulevé une véritable onde de choc dans le secteur de la musique. Le numéro un mondial de l’industrie du disque vient en effet de confirmer la signature d’un accord avec la start-up SpiralFrog qui devrait aboutir à la mise en place aux Etats-Unis et au Canada d’un catalogue de musique en ligne... gratuit!
 
Principal financement de la nouvelle plateforme: la publicité. En échange du téléchargement illimité et gratuit de titres, les internautes devront visionner des petits films de promotion sur le modèle de YouTube. Plusieurs marques comme Benetton et Levi's auraient déjà manifesté la volonté d'acheter des espaces. Les recettes seront réparties entre les deux partenaires.
 
Inédit en France, ce service visera à concurrencer directement les plates-formes classiques comme iTunes, le grand leader du secteur, mais aussi à diminuer le piratage en ligne. Car les chiffres sont inquiétants. Selon la Fédération internationale des industries phonographiques, on dénombre 40 téléchargements illégaux pour un légal.
 
Si l'initiative semble révolutionnaire pour les utilisateurs, quelques doutes planent néanmoins sur son utilité. En effet SpiralFrog, équipé du système DRM propre au format Windows Media Audio, proposera des fichiers qui ne peuvent être gravés. Or, depuis quelques jours, un logiciel, FairUse, circule sur la Toile. Il a pour particularité de désactiver ces systèmes de sécurité et de rendre les fichiers totalement libres de droits.
 
Au contraire d’Apple, les fichiers devraient être illisibles sur iPod. Doit-on y voir une promotion à l’avance pour le Zune de Microsoft?
 
 
A ce sujet lire aussi :

Microsoft préparerait un "Ipod killer" (12/07/2006)

 
(Atelier groupe BNP Paribas – 30/08/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas