Quand les universités popularisent la traduction simultanée

Par 02 juillet 2012 1 commentaire
Mots-clés : Smart city, Europe
Quand les universités popularisent la traduction simultanée

Pour faciliter l'accueil d'étudiants étrangers, un moyen est de proposer des solutions de traduction simultanée permettant aux apprenants de suivre les cours dans leur langue sur leur PC ou depuis leur mobile.

L'internationalisation oblige les universités à faire face à des défis linguistiques. En Allemagne, par exemple, les universités  se demandent ainsi si elles doivent proposer leurs cours magistraux en anglais ou si tous les étudiants étrangers doivent apprendre l'allemand. Autre solution, proposée par l'Institut d’Anthropomatique de l'Institut de technologie de  Karlsruher  (KIT) : un ordinateur fondé sur un service de traduction automatique simultanée pour les universités à l’échelle mondiale. "Le traducteur de conférence enregistre automatiquement la conférence, transcrit le texte dans une version écrite, et est traduit en anglais en temps réel", explique à ce sujet Alex Waibel, responsable du projet. "Les élèves peuvent suivre la conférence par l'intermédiaire de leur PC ou de téléphone mobile". Dans le détail, la voix du conférencier est analysée à quelques secondes près par un système de reconnaissance de la parole puis de traduction automatique.

Fonctionnement du système

Ces systèmes permettent également de traduire les diapositives projetées par ordinateur lors des conférences. Le résultat s’affiche ensuite via un serveur web, afin qu’il soit accessible à toutes les personnes connectées. "Ces systèmes de reconnaissance de la parole et de traduction automatique fonctionnent grâce à des techniques et des algorithmes d'apprentissage automatique ainsi que des modèles statistiques qui permettent de calculer des probabilités", explique le chercheur Sebastian Stüker à L’Atelier. C'est-à-dire que l'ordinateur a intégré un nombre très important de mots et de groupes de mots, qu'il est capable de combiner pour tenter de comprendre le sens de phrases qu'il n'aurait encore jamais entendues. Il est prévu que ce système offre à l’avenir, un plus large choix de langues et soit utilisé dans un plus grand nombre de conférences.

Attirer les étudiants étrangers

Le traducteur de conférence fait partie des efforts entrepris par l’université pour surmonter les barrières linguistiques et ainsi attirer les étudiants talentueux du monde entier. En effet, "au KIT, environ 16% de nos étudiants sont étrangers. Alors que dans les universités aux États-Unis, cette part s'élève à environ 50%" explique Horst Hippler président du KIT et de la conférence des recteurs d’universités allemands (HRK). Enfin, les étudiants étrangers ne seront pas les seuls bénéficiaires de ce système, puisque les déficients auditifs pourront également en profiter. Ce traducteur de conférence résulte de recherches menées par Alex Waibel et ses partenaires scientifiques et commerciaux, dont l'Université Carnegie Mellon, celle de Pittsburgh, ainsi que les technologies mobiles LLC & GmbH. Il est financé par des fonds de la Commission européenne et par l'Initiative d'excellence allemande.

Haut de page

1 Commentaire

" Il est prévu que ce système offre à l’avenir, un plus large choix de langues et soit utilisé dans un plus grand nombre de conférences"

Qu'est ce que cela sous entends ? Choix de langues de départ, pour être traduit seulement en anglais ?
Ou aussi choix de langue qui seront disponibles pour écouter/lire les cours ?

Soumis par bonob0h (non vérifié) - le 24 juillet 2012 à 11h33

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas