Urbanisme et mobilité avec IPv6, bilan du test dans le quartier futuriste de Roppongi Hills

Par 12 mars 2004
Mots-clés : Asie-Pacifique

Le promoteur immobilier japonais Mori Building a mené, du 9 au 13 février dernier, un test pilote de navigation virtuelle dans un quartier de Tokyo qu'il a rénové, Roppongi Hills. Ce test était...

Les chiffres de la téléphonie et de l’Internet mobile au Japon en février : domination de KDDI Urbanisme et mobilité avec IPv6, bilan du test dans le quartier futuriste de Roppongi HillsEnquête sur la consultation des sites i-mode au JaponEnquête sur les étiquettes électroniques : les attentes et les inquiétudes des japonaisLe promoteur immobilier japonais Mori Building a mené, du 9 au 13 février dernier, un test pilote de navigation virtuelle dans un quartier de Tokyo qu’il a rénové, Roppongi Hills. Ce test était composé de 2 parties : 150 testeurs circulant sur place avec un dispositif mobile, et 1 000 testeurs sur tout l’archipel qui pouvaient consulter des images exclusives, en temps réel, de Roppongi Hills sur un site spécial. Le réseau interne pour ce test dans le quartier de Roppongi Hills était constitué en IPv6, et 17 points d’accès WLAN en IPv6 y sont installés.M. OZAWA Yukio, manager du projet Mori Building Information Infrastructure, a expliqué pourquoi un promoteur immobilier effectue un tel test. « Roppongi Hills représente le nouveau style de vie du 21ème siècle, où habitation et lieu de travail se côtoient, contrairement à l’urbanisme du 20ème siècle où travail et maison étaient géographiquement séparés. Désormais, il est important d’informatiser une ville où le travail et l’habitat sont proche, afin de faire naître et enrichir une culture locale dans la vie quotidienne. A ce moment-là, les nouvelles technologies sont nécessaires dans une ville en multifonctions, par exemple pour installer un concierge virtuel qui répond à la demande de tous les habitants et des visiteurs ». Le choix du protocole Internet IPv6 est simplement « parce que ce protocole est recommandé par le gouvernement ». D’autant que l’IPv6 n’est pas l’intérêt central de ce test, pendant la séance d’explication du guide, aucune explication sur l’IPv6 n’a été faite aux participants.Ce test utilise un dispositif mobile de la taille d’un tablet PC, spécialement conçu. Il fonctionne sous Linux, puisque c’est le seul OS qui supporte Mobile IPv6. Il est équipé d’un appareil photo numérique, et le testeur peut insérer son message sur l’image prise. Ces images ont été chargées sur un site spécial, pour les mettre à disposition des testeurs sur tout archipel. Des web cams ont été installées sur des chemins pour consulter leurs images vidéo en temps réel sur le tablet PC. D’autres sources d’image vidéo existent, ainsi un Mobile Caméraman se balade dans Roppongi Hills pour visualiser différents endroits dans cette cité en temps réel. Le testeur peut demander à ce caméraman d’aller à un endroit précis en ligne. Les débits de transmission des données en WLAN sont de 100 Kbps sur les webcams installées, et de 300 Kbps avec le caméraman. Le dispositif mobile propose 2 chemins à suivre pour découvrir Roppongi Hills. Une fois que la promenade est commencée, le tablet PC guide le testeur en indiquant le chemin par des photos. Chaque fois que le testeur passe d’un point d’accès à l’autre, des informations sur chaque endroit sont envoyées en push sur le dispositif. Ce sont des publicités pour les boutiques proches ou des explications sur les monuments. Quant au test qui a fait appel à 1 000 personnes sur tout le Japon, un site Internet (en IPv4) permettait de découvrir Roppongi Hills sans se rendre sur place. Le but de ce site est de faire découvrir cette cité avec plus d’images fixes et vidéo que sur un site officiel, pour donner l’impression de le visiter à distance. Les testeurs peuvent consulter les images vidéo des web cams installées, du Mobile Caméraman, et des photos prises par les testeurs sur place. Ils ont également accès aux photos exclusives de la cité. La société envisage d’utiliser le principe de ce guide virtuel sur un PDA dans le futur. Il pourrait être utilisé dans un musé pour remplacer l’audioguide. Cette opération était utile pour faire connaître le nom de Roppongi Hills sur tout l’archipel d’une autre manière qu’avec une publicité classique. Mori Building espère que cette opération suscitera l’envie des habitants des régions de visiter ce quartier futuriste.< précédent  suite >

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas