US : le m-commerce s'étend à tous types de produits

Par 21 mai 2010
Mots-clés : Smart city

Les consommateurs américains ne se contentent plus d'utiliser leur téléphone pour acheter des applications, des sonneries ou des jeux mobiles. Mais achètent désormais des produits et des services matériels.

Le commerce sur téléphones mobiles commence à s'instaurer véritablement dans les pratiques des consommateurs américains, constate la Mobile Marketing Association (MMA) et Luth Research dans une étude. Environ 20% des personnes interrogées affirment utiliser leur téléphone portable pour acheter des applications et des sonneries. Mais ce n'est pas tout, désormais, les consommateurs américains ne se contentent pas d'acheter des contenus pour leur mobile. Ils adoptent de plus en plus le m-commerce pour acquérir des produits ou des services qui n'ont rien de numérique. Même si moins d'un consommateur sur dix utilise son portable pour recevoir des coupons de réduction et autres promotions, la tendance à l'utilisation du portable pour le m-commerce au sens large se confirme.
Une adoption croissante
"Pendant longtemps, nous avons vu des millions de personnes acheter des sonneries, des jeux et d'autres applications de cette nature. A présent, les consommateurs utilisent leur mobile comme un moyen d'acquérir d'autres types de produits, également", note ainsi Peter Johnson, vice président de MMA, et responsable de l'étude. "Cette adoption croissante illustre la pertinence et la fiabilité du mobile comme canal privilégié pour toute une variété d'achats, notamment des biens physiques", poursuit-il. La majorité des achats s'effectuent via l'opérateur, indique l'étude. Et 40% se font en passant par la banque du consommateur, ou via un paiement par carte de crédit.
Le m-commerce considéré comme une pratique sécurisée
Quelque soit le moyen choisi, la plupart des personnes interrogées considèrent le m-commerce comme une pratique "sécurisée et digne de confiance". Dans le détail, ce sont surtout les utilisateurs de BlackBerry et d'iPhone qui sont adeptes du m-commerce. Plus de 50% des iPhonautes ont déjà acheté du contenu pour leur smartphone, et cela correspond à près d'un tiers pour les possesseurs de BlackBerry. L'étude a été menée auprès de 1000 consommateurs américains adultes, et conduite à la mi-Avril.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas