US: les technologies bénéfiques au secteur de la santé

Par 07 février 2011
Médecin et nouvelles technologies

Les solutions - notamment mobiles - de suivi des maladies chroniques et d'autonomisation rendront le marché florissant ces prochaines années. Cela, même si chaque segment devrait croître de manière inégale.

Les services et solutions high-tech développés dans le secteur de la santé génèreront près de 6 milliards de revenus en 2015, rappelle Parks Associates dans son étude "Delivering quality care to the digital home". Qui juge que pour 2010 seulement, les revenus ont atteint 1,7 milliards de dollars, et qui estime que le taux de croissance annuelle devrait dépasser les 25 % sur les quatre prochaines années. Selon le cabinet, cette bonne santé sera principalement nourrie par un engouement pour les solutions de gestion des maladies chroniques, celles favorisant l'autonomie des personnes âgées et immobilisées, et les programmes et applications dédiées au bien être.

Les applications en tête ? Les programmes de dépistage

L'une des raisons qui explique la généralisation de ces solutions, c'est évidemment celle en parallèle du haut-débit mobile : un grand nombre des solutions liées à la santé nécessitent une connectivité en haut-débit pour permettre une interaction en temps réel avec le patient. "Le véritable moteur de croissance de cette industrie, ce seront ainsi les applications mobiles de soin et de tracking", précise ainsi Harry Wang, directeur de l'institut de recherche. Des développeurs ont déjà mis en place des innovations dédiées. Dans cette lignée, Parks Associates rappelle ainsi que Philips possède déjà une large gamme de programmes de santé, comme des applications qui analysent l’activité physique des utilisateurs, et aident à leur bien-être.

Des opportunités à saisir

Reste que, souligne le responsable du cabinet, "l’industrie de la e-santé est très segmentée. Chacun des secteurs qui la compose connaîtra à moyen terme une croissance inégale". Par exemple, l’activité des entreprises qui développent des solutions de contrôle des maladies chroniques devrait être moins vite florissante que celles qui mettent en place des programmes de dépistages pour les seniors. Autre chose, l'impasse politique dans laquelle se trouvent actuellement les lois dédiées à la santé pourraient retarder les investissements. Et créer des défis inattendus de financement pour de nouveaux modèles de marchés.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas