USA : les employés IT n'ont pas le moral

Par 25 juillet 2008

Les travailleurs du secteur high-tech américain craignent que leur secteur ne subisse aussi un ralentissement économique. Ce qui cependant ne les empêche pas de faire des plans de carrière.

Fin juin, la NACCB (National Association of Computer Consultant Businesses) révélait que le recrutement dans le secteur high-tech était au beau fixe : une étude menée par l'association montrait en effet que les industries liées aux nouvelles technologies avait crée près de 90 000 postes sur l'année. Malgré ces chiffres positifs, démontrant une dynamique du marché du travail IT, une enquête parue cette semaine montre que les employés américains IT ont tout de même le moral en berne. Leur indice de confiance a en effet baissé de 1,5 points au second trimestre 2008, pour atteindre près de 46 %. Ce qui représente le plus bas niveau atteint depuis la première enquête qui date de 2005. L'étude, commanditée par Technisource, fournisseur de services high tech, explique que cette baisse de moral est d'abord due à l'incertitude concernant l'évolution du marché du travail.
A la recherche d'un nouvel emploi
Ainsi plus des deux tiers des employés interrogés pensent que l'économie est affaiblie et qu'elle risque de ralentir y compris dans leur secteur, pourtant porteur. De même, plus de la moitié des répondants est convaincue que moins de postes sont disponibles : ce qui représente une augmentation de quatre points par rapport au premier semestre 2008. Cependant, malgré ces chiffres à la baisse, un certain optimisme reste identifiable. En effet, plus de 40 % des employés IT disent prévoir rechercher un nouvel emploi dans l'année à venir : preuve que malgré tout une certaine confiance demeure dans le dynamisme de leur secteur d'activité. "Etant donné l'état actuel de l'économie, il n'est pas surprenant de voir le niveau de confiance décliner", commente Michael Winwood, président de Technisource.
Un secteur malgré tout dynamique
"Reste que les choses ne sont pas si négatives lorsqu'on se penche sur le marché des technologies", ajoute-t-il. En fait, selon le Bureau of Labor Statistics aux Etats-Unis, le recrutement IT aurait augmenté de 10 % par rapport à l'année dernière. "Nous continuons à observer une forte demande pour les talents en nouvelles technologies, ayant des compétences en architectures de données, analyses, mais aussi dans les domaines de la sécurité et de la programmation". Le secteur demeure donc compétitif et dynamique, et continue de recruter des employés dotés entre autres de compétences techniques.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas