USA : les internautes s'en réfèrent à leurs pairs avant d'acheter

Par 10 décembre 2008
Mots-clés : Future of Retail

Le contenu généré par l'internaute est une source d'information qui impacte les ventes sur le web. Si les jeunes se renseignent sur les réseaux sociaux, les plus âgés s'en tiennent aux traditionnels avis de consommation.

La moitié des internautes américains déclare aller regarder les contenus générés par d’autres utilisateurs du web sur un produit ou un service avant d’en faire l’acquisition. Et pour un tiers des personnes sondées, le User Generated Content (UGC) s’avère être la source la plus influente lors de la décision d’achat. Selon Leo J. Shapiro & Associates LLC, cela confère à ces productions web une influence plus importante sur le consommateur que la publicité traditionnelle. C’est pour comprendre et évaluer ces comportements que le cabinet a initié le projet de recherche "Exploring The Impact of UGC on Consumer Behaviour". En découle le portrait type du e-consommateur : entre trente-cinq et cinquante-quatre ans, bien éduqué, avec des revenus élevés.
Un impact non négligeable sur les ventes
La jeune génération s’intéresse aux opinions exprimées sur les réseaux sociaux comme Facebook. Leurs aînés, eux, consultent principalement des avis de consommateurs. Les consommateurs se renseignent essentiellement sur les produits suivants : appareils électroniques, ordinateurs & logiciel, automobiles et enfin produits médicaux. Si on peut se passer d’avis sur du savon, c'est plus difficile pour un ordinateur. Les avancées technologiques expliquent en partie les raisons d’un tel impact. Internet est désormais l’une des principales sources de savoir. Accessible pour la majorité, pratique et facile, demander conseil en ligne fait partie des habitudes quotidiennes de l’internaute.
Les raisons d'un tel boom
"Lorsque j’achète mes produits en ligne, je me repose sur l’avis des consommateurs car je ne suis pas dans le magasin et n’ai donc pas la capacité d’évaluer moi-même l’article", indique un sondé. Même si le produit met en confiance, l’e-consommateur a besoin de se rassurer, de sentir de l’empathie de la part de ses "camarades" et ceci d’autant plus que les biens ou services relèvent de l’expérience et de l’implication de chacun.  L’acheteur veut donner un sens à sa décision. Si l’on regarde du côté du portrait du générateur de contenu, l’étude constate que le niveau d’éducation ainsi que le salaire sont des facteurs déterminants quant à l’utilisation et la création de contenus sur le web. Que les marketers rétifs au web se rassurent : ces nouveaux contenus ne constituent qu’une pièce du puzzle de l’information : les internautes utilisent en complément d’autres types de sources, comme les revues spécialisées.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas