USA : l'adoption du haut débit dépend d'une implication accrue des Etats

Par 23 juin 2010 1 commentaire

Si de nombreux Américains peuvent accéder à l'Internet haut débit, de grandes disparités persistent encore entre les Etats. Il est urgent que ces derniers prennent la mesure du problème.

Un nombre croissant d'Etats américains accentuent leurs efforts pour permettre la diffusion maximale d'un haut débit de qualité. C'est en tout cas ce que constate le rapport publié par Pew Center, qui s'intéresse au rôle joué par les gouvernements locaux pour répondre à trois objectifs : assurer la disponibilité croissante des services haut débit, sensibiliser et encourager la population à les utiliser et assurer un service de haute qualité. L'étude rappelle en effet que seuls 65% des Américains ont accès à Internet haut débit de chez eux. Contre 100 millions qui n'ont à ce jour pas les moyens d'y accéder, ne savent pas comment l'utiliser ou n'en voient pas l'intérêt. Un défi difficile à relever sachant que le déploiement du haut débit dans les zones très rurales coûterait plus de 13 milliards de dollars.
Résoudre les problèmes d'infrastructure transfrontaliers
Pour atteindre ces habitations isolées, les Etats et les gouvernements locaux se sont essayés à différentes méthodes, comme par exemple l'utilisation des bibliothèques et des universités locales comme des centres informatiques locaux. Certaines administrations, encouragées par le stimulus fédéral, ont également entrepris de bâtir leurs propres réseaux, ou à défaut incitent les acteurs privés à investir. La FCC* encourage également les Etats à modifier leur politique. En premier lieu, pour résoudre des problèmes d'infrastructures épineuses, tels que la coordination des accès haut débit au travers de nombreuses juridictions différentes. En outre, l'organisme recommande aux politiques de créer des services en ligne, qui permettraient aux individus de s'inscrire sur les listes électorales, de consulter le budget des administrations locales, etc.
Repenser le système fiscal
Le tout, pour limiter les déplacements dans les différents bureaux administratifs. Par ailleurs, le système législatif et fiscal doit être repensé pour prendre en compte des situations inédites. Par exemple, la généralisation du haut débit va permettre à de nombreux professionnels comme les médecins ou les enseignants, de travailler à distance et donc d'exercer simultanément dans différents états. Dés lors, "il s'agit de repenser le système fiscal, pour ne pas pénaliser fiscalement les travailleurs on-line". Malgré tout, le rapport considère comme handicapant le fait que de nombreux Etats ne disposent pas des moyens, des ressources et du personnel dédié - voire manquent de volonté politique - pour mettre en place ces mesures de promotion.
* Federal Communications Commission : organisme qui certifie et valide tous les périphériques qui émettent des ondes électromagnétiques destinés à la vente aux Etats-Unis

Haut de page

1 Commentaire

c'est tres bien

Soumis par Renand (non vérifié) - le 05 août 2010 à 20h08

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas