USA : les menaces en ligne diminuent trop lentement

Par 05 août 2008
Mots-clés : Smart city

Spams, virus, logiciels espions ou usurpation d'identité... Aux Etats-Unis, les risques associés à l'usage d'Internet sont en baisse. Mais coûtent encore près de neuf milliards de dollars aux consommateurs.

La sécurité en ligne s'améliore progressivement mais reste préoccupante. Selon une étude menée par l'association Consumer Reports, la probabilité qu'un utilisateur d'Internet soit victime d'une cyber-attaque décline peu à peu. De 2007 à 2008, elle est passée d'une chance sur quatre à une chance sur six. Les problèmes de sécurité en ligne dus aux virus en tous genres, aux spywares ou au "phishing" (hameçonnage - une technique d'usurpation d'identité) auraient toutefois coûté huit milliards et demi de dollars aux consommateurs américains ces deux dernières années. Ces menaces en ligne auraient également été la cause du remplacement de plus de deux millions d'ordinateurs sur la même période. Logiciels espions et infection par des virus ont certes décliné de manière significative ces dernières années. Les problèmes graves dus à des virus ont baissé de plus de 30 %.
Un utilisateur d'Internet sur cinq n'a pas de logiciel antivirus
Les problèmes dus à l'intrusion de logiciels espions ont quant à eux décliné de plus de la moitié. En 2005, une personne sur six déclarait avoir eu un problème informatique à cause d'un logiciel espion. En 2008, ce taux a diminué pour atteindre une personne sur quatorze. A elles seules, ces deux menaces ont toutefois causé six milliards et demi de dommages ces deux dernières années. Dans les six derniers mois, près de cinq cent mille foyers américains ont même du remplacer leur ordinateur après qu'il ait été infecté par un spyware. Les risques associés à l'usage d'Internet demeurent donc assez élevés. Pourtant, de nombreux consommateurs restent insuffisamment conscients de ces problèmes de sécurité. Un internaute sur cinq déclare ne disposer d'aucun logiciel antivirus sur son ordinateur et trois millions et demi de foyers américains équipés en haut-débit ne sont pas protégés par un firewall.
Le vol d'informations personnelles ne connaît pas de répit
L'autre grande menace en ligne est le phishing dont le niveau reste préoccupant : ces deux dernières années, six millions et demi de consommateurs, c'est-à-dire un foyer en ligne sur treize, disent avoir souffert du vol d'informations personnelles. 14 % de ces victimes déclarent par ailleurs avoir perdu de l'argent. Résultat : le hameçonnage aurait coûté environ deux milliards de dollars aux consommateurs américains. A noter enfin, une personne interrogée sur trois déclare recevoir un nombre très élevé de spams. Par comparaison, ce qu'on appelle les spits, c'est-à-dire l'équivalent des spams pour les téléphones portables, reste une nuisance relativement peu répandue. Plus d'un million d'utilisateurs de mobiles déclare néanmoins avoir reçu plus de vingt-cinq messages de ce genre pendant ces six derniers mois. L'étude de Consumer Reports se base sur un échantillon de deux mille foyers américains ayant accès à Internet.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas