USA : le SMS au volant devient un usage

Par 18 novembre 2009
Mots-clés : Smart city

Le Centre de recherche Pew signale des chiffres peu rassurants sur le nombre d'adolescents américains pianotant sur leur téléphone portable tout en conduisant.

L'innovation peut aussi survenir dans le domaine des comportements dangereux. Après les appels vocaux, les SMS arrivent en voiture. En effet, les adolescents américains sont nombreux à rédiger des messages courts en voiture, selon le Centre de recherche Pew. Celui-ci révèle qu'au moins une personne sur quatre, âgée de 16 à 17 ans, a déjà tenté l’expérience (*). Fait alarmant : les parents et même les grands-parents ne négligent pas non plus les « textos », lorsqu'ils conduisent.
50% téléphonent au volant
Au moins la moitié des personnes interrogées (entre 12 et 17 ans) admettent avoir voyagé avec une personne utilisant le téléphone portable au volant. "Les mobiles sont souvent considérés comme des appareils destinés à rendre plus simple la vie, car ils permettent de gérer plusieurs tâches de manière simultanée, explique Mary Madden, chercheuse et responsable de l'étude. Du coup, les adultes aussi bien que les adolescents ont l'impression qu'ils sont capables de faire plusieurs activités à la fois ". Selon l'étude, une petite minorité seulement de jeunes conducteurs n'utilise pas de téléphone portable durant leurs trajets.
Les parents ne sont pas exclus
"Beaucoup d'adolescents connaissent les risques liés à l'envoi au volant de messages sms, précise Amanda Lenhart, coauteur de la recherche. Mais l'envie de rester connectés est tellement forte pour les jeunes et les adultes, que les questions de sécurité s'effacent devant la tentation". Pour rappel : Textecution a lancé une application qui désactive les fonctions de communication d'un combiné lorsque son propriétaire est en voiture. Le but étant de garantir la sécurité des passagers sur la route.
(*) L'institut a interrogé au téléphone plus de 800 jeunes et leurs parents.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas