USA : toujours plus de factures réglées en ligne

Par 05 juin 2008

Les nord-américains se familiarisent petit à petit avec le paiement sur Internet. Une pratique qui concerne en particulier les factures mensuelles, dues aux dépenses de la maison.

La moitié des internautes aux Etats-Unis et au Canada ont déjà réglé une facture mensuelle en ligne. C'est le chiffre qui ressort de la dernière enquête menée par E SOURCE. Un résultat qui montre une évolution significative, depuis la dernière étude datant de 2004. A cette date, seulement un tiers des utilisateurs payaient certaines de leurs factures via Internet. Entre temps, en 2005, les enquêteurs avaient noté une augmentation à 38 % des internautes. "Les chiffres d'aujourd'hui sont une bonne nouvelle car ils révèlent une évolution dans les comportements des utilisateurs durant ces quatre dernières années", affirme Andrew Heath, l'un des auteurs du rapport.
Internet et serveur vocal interactif
Il ajoute par ailleurs qu'un peu moins d'un cinquième des personnes bénéficiant d'un système de "Interactive Voice Reponse" (IVR), c'est-à-dire d'un serveur vocal interactif, l'ont utilisé afin d'effectuer leurs paiements. E SOURCE a mené l'enquête auprès de mille consommateurs, ayant à payer des factures pour leurs consommations d'électricité et de gaz. Les résultats seront analysés en septembre 2008. L'objectif : identifier l'expérience du consommateur, ses préférences en termes de paiement, et ses attentes concernant les services publiques comme l'énergie.
Rendre les services plus fonctionnels
L'idée étant de comprendre ce que veulent les consommateurs en termes d'interfaces avec leurs fournisseurs, aussi bien au sujet de leur site web et de leur serveur vocal. Parmi les questions par exemple les sondés devaient donner leur préférence entre la reconnaissance vocale ou bien la saisie sur clavier lors de leurs règlements par téléphone. "L'avantage de ce type d'étude est qu'à terme les fournisseurs de services publiques peuvent améliorer leur fonctionnalité et répondre au mieux aux demandes des utilisateurs", explique Sandy Goodwin, autre auteur de l'enquête.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas