USA : la transparence gouvernementale à l'heure du 2.0

Par 14 septembre 2009
Mots-clés : Smart city

Les sites gouvernementaux américains vont utiliser des technologies OpenID et Information Card pour permettre aux citoyens de se connecter. Le but : faciliter les interactions sur les blogs et les réseaux sociaux hébergés sur ces sites.

Le gouvernement américain lance un programme pilote pour ouvrir les sites gouvernementaux aux systèmes d’authentification décentralisée. L'initiative a été annoncée dans le cadre d’une conférence baptisée "Sommet pour le gouvernement 2.0". Elle concernera une dizaine de sites fédéraux*, et vise à en faciliter l'accès aux citoyens américains. Pour ce faire, dix entreprises servent de fournisseur d’identité numérique, en utilisant les technologies OpenID ou Information Card. Parmi elles, Yahoo!, PayPal, Google, AOL et d’autres grands acteurs de l’économie numérique.
Deux systèmes de sécurité seront disponibles
Les Américains pourront du coup désormais s’identifier sur les sites gouvernementaux via un compte existant configuré auprès de l’une de ces sociétés. C'est-à-dire sans avoir à choisir de nouveau le nom d’utilisateur ou le mot de passe. L’ensemble des fournisseurs d’identité se plient à un processus de certification défini par les fondations respectives d’OpenID et d’Information Card, deux associations à but non lucratif, et validé par le gouvernement fédéral.
L’effet Obama
L’objectif est de permettre aux citoyens américains d’interagir au travers de blogs, de sondages, de réseaux sociaux ou de vidéopodcasts hébergés sur les sites gouvernementaux. Cette initiative leur permet également de décider quelle quantité d’informations personnelles fournir - ou pas - aux organismes gouvernementaux. Elle fait suite à l’annonce faite par Barack Obama, le premier jour de son investiture. Ce dernier avait insisté sur la nécessité de rendre le gouvernement plus transparent, participatif et collaboratif.
* Parmi eux, on trouve ceux du Centre pour les Technologies de l’Information (CIT), des Instituts Nationaux de la Santé (NIH), et du Département de la Santé et des Services Humains (HHS), ainsi que les agences gouvernementales apparentées.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas