Usage des TIC : les ados leaders du mouvement

Par 13 novembre 2003
Mots-clés : Smart city

Les industriels du secteur de l'informatique et de la téléphonie mobile devraient de plus en plus s'intéresser au cas des 12-17 ans. Comme chaque année, le Credoc (centre de recherche pour ...

Les industriels du secteur de l’informatique et de la téléphonie mobile devraient de plus en plus s’intéresser au cas des 12-17 ans. Comme chaque année, le Credoc (centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a publié une étude, pilotée par l’ART (Autorité de Régulation des Télécoms) et le CGTI (Conseil Général des Technologies et de l’Information) sur la diffusion des TIC dans la société française. Pour la première fois et à la demande des deux institutions, le champ de l'enquête a été étendu aux jeunes de 12 à 17 ans.

Une décision bienvenue, puisque l’enquête révèle que les adolescents français sont les pionniers de l’usage des nouvelles technologies. En matière de téléphonie mobile tout d’abord, les adolescents sont friands des services accessibles depuis leur portable : 92 % des adolescents disposant d’un téléphone portable ont déjà envoyé des SMS, 25% des SMS surtaxés (SMS +) et 23 % des MMS (messages contenant image, photo ou son). Côté loisirs, 86 % des 12-17 ans jouent à des jeux installés sur leur appareil mobile.

Concernant leur équipement informatique, l’étude révèle que 69% des 12-17 ans disposent d'un ordinateur à la maison et qu’ils l’utilisent aussi bien pour jouer que pour travailler leurs cours ou effectuer des recherches. L’école contribue fortement à la pénétration de l’informatique auprès de cette population : 78 % des 12-17 ans utilisent un micro-ordinateur sur leur lieu d'études. Cette tranche d’âge est déjà très bien familiarisée avec la micro-informatique (93 %, contre 54 % des plus de 18 ans).

Enfin, les adolescents devancent largement leurs aînés dans l’utilisation d’Internet : Au total, 87 % d’entre eux sont des internautes (se sont déjà connectés plusieurs fois, à leur domicile, à l’école, dans des lieux publics…). Une proportion qui à mesure que l’on avance dans les classes d’âge diminue : la moitié des 40-59 ans et 14 % seulement des plus de 60 ans ont accès à Internet ou se sont déjà connectés.

Des chiffres qui devraient inciter davantage les opérateurs de télécommunications, les fabricants d’ordinateurs et de téléphones mobiles à se pencher sur le cas des 12-17 ans et à déployer de nouveaux moyens de séduction à leur intention.

(Atelier groupe BNP Paribas – 13/11/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas