Les usages en devenir : la voix sur IP

Par 23 décembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Il est à l'heure actuelle impossible de ne pas tenir compte du phénomène Voix sur IP : emmenée par le phénomène Skype, adoptée par la majorité des opérateurs de télécommunications, la téléphonie...

Il est à l'heure actuelle impossible de ne pas tenir compte du phénomène Voix sur IP : emmenée par le phénomène Skype, adoptée par la majorité des opérateurs de télécommunications, la téléphonie via Internet séduit par ses tarifs modiques et sa simplicité.

Si les entreprises restent parfois encore réservées sur le sujet, 2005 est l'année de la découverte de la Voix sur IP par le grand public. Ce dernier peut maintenant se procurer des kits Skype "prêts à l'emploi" dans les supermarchés et les "box" des opérateurs connaissent en France un succès grandissant, à l'image de la Livebox de France Télécom distribuée à plus d'un million d'abonnés .

L'Europe entière se tourne vers la Voix sur IP, entreprises en tête. Cette tendance remet en question le modèle économique traditionnel des opérateurs de téléphonie qui se voient obligés de proposer des offres illimitées et se tournent inexorablement vers la convergence des services pour continuer leur entreprise de séduction des consommateurs. Les mouvements capitalistiques observés cette année en Grande Bretagne en sont l'illustration : BSkyB et Easynet , NTL et Virgin Mobile ...

Point d'orgue d'une année charnière pour la voix sur IP : le rachat de Skype par le géant américain eBay. Les grands de l'Internet et du logiciel investissent tous dans ce secteur comme en témoignent les récentes annonces de Microsoft ou de Yahoo, qui vient de lancer en France son propre service.

Les yeux se tournent maintenant vers la mobilité , probablement le principal enjeu à venir de la téléphonie, et les premières offres "quadriplay" devraient faire leur apparition en 2006. La démocratisation du WiFi et le probable essor du Wimax, dont Free - via Iliad, sa maison mère - est à l'heure actuelle le seul détenteur d'une licence nationale, amènent déjà la téléphonie mobile à s'intéresser à la Voix sur IP. En France, Neuf Cegetel teste son premier mobile WiFi , alors que l'opérateur mobile allemand E-Plus a déjà conclu un accord avec Skype !

Points forts :

engouement du grand public (bientôt 70 millions d'utilisateurs de Skype)

crédibilité de la technologie renforcée par l'adhésion des opérateurs

convergence à venir avec la mobilité

Points faibles :

les offres de type Skype ne peuvent pas encore prétendre remplacer un opérateur traditionnel

une sécurité sans cesse remise en question, qui constitue le principal frein à l'adoption de la VoIP par les entreprises

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/12/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas