Les nouveaux usages mobiles s'ancrent en Inde

Par 06 juillet 2007

L'association des chambres de commerce indiennes constate l'engouement des Indiens pour les services mobiles. Cette popularisation, très lucrative, devrait stimuler l'économie...

L'association des chambres de commerce indiennesL'association des chambres de commerce indiennes constate l'engouement des Indiens pour les services mobiles. Cette popularisation, très lucrative, devrait stimuler l'économie.
 
Les nouveaux usages mobiles ne sont pas l'apanage des pays occidentaux. En Inde, l'industrie de services mobiles, estimée à 49,5 milliards de roupies (900,5 millions d'euros) au mois de mars 2007, devrait croître de plus de 65% d'ici la fin de l'année fiscale, pour s'établir à 82 milliards de roupies (1,5 milliard d'euros). Principale raison de cet engouement: la baisse des prix. Celle-ci, qui rend les nouveaux usages mobiles plus accessibles, devrait ainsi susciter l'intérêt d'un plus grand nombre de consommateurs, selon The Associates Chambers of Commerce & Industry of India (ASSOCHAM). "L'Inde, qui propose désormais des combinés à partir de 1 100 roupies, acquiert chaque jour des milliers de consommateurs. Ainsi, de nombreux taxis et chauffeurs possèdent désormais des téléphones qui embarquent un appareil photo pour environ 6 000 roupies", explique Venugopal N Dhoot, le président de l'association.
 
La musique est au coeur de toutes les attentions
 
Et d'ajouter: "Ces combinés sont très utilisés pour jouer à des jeux, lire les actualités, surfer sur le Net, écouter et composer de la musique [...] ou encore consulter son compte". Le téléchargement de sonneries fait partie de ces usages très demandés. Au mois de mars, le marché représentait 1,8 milliard de roupies (3,2 millions d'euros), avec entre 600 000 et 800 000 sonneries téléchargées par jour. En mars 2008, ce chiffre devrait grimper à 2,7 milliards de roupies (49 millions d'euros), soit une hausse annuelle d'environ 50%. Et sur la question des goûts, les Indiens ont la fibre cosmopolite. En effet, si le téléchargement de musique indienne a représenté en 2006 20% du marché global de la musique dans le pays, soit 35 millions de dollars, le montant total du téléchargement de musiques du monde entier sur son mobile s'élève à 75 millions de dollars.
 
L'interaction via SMS est très répandue
 
Les SMS ont également la cote. "L'envoi de SMS fait partie intégrale de la plupart des shows TV. Dans un futur proche, cette interactivité avec le SMS sera une importante source de revenus pour la chaîne", explique l'association. Pour exemple, le divertissement Indian Idol, inspiré du célèbre American Idol, a reçu plus de 55 millions de votes par SMS. A trois roupies le SMS, la chaîne a ainsi gagné la modique somme de 115 millions de roupies. La musique fait vivre! Ces nouveaux services mobiles, qui génèrent d'importants profits, permettent de réellement stimuler l'économie. Pour le président d'ASSOCHAM, de nombreux emplois ont été créés, et le pouvoir d'achat des Indiens a augmenté.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 06/07/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas