Les utilisateurs des services P2P achètent des CD… mais vont de moins en moins sur les sites d’échange !

Par 16 juillet 2003
Mots-clés : Future of Retail

Contrairement à ce qu’affirme la Recording Industry Association of America (RIAA), qui protège les intérêts des maisons de disques, les utilisateurs de services d’échange de fichiers en ligne ...

Contrairement à ce qu’affirme la Recording Industry Association of America (RIAA), qui protège les intérêts des maisons de disques, les utilisateurs de services d’échange de fichiers en ligne achètent également des CD, comme l’ont déjà démontré un grand nombre d’études. La dernière, publiée par Music Progamming Ltd (MPL), précisent que pour 87 % des internautes, le téléchargement et l’écoute d’un fichier musical ont précédé l’achat du CD correspondant.

Si le téléchargement semble avoir un impact notable dans l’acte d’achat des internautes, les sites d’échange peer-to-peer ont peut-être du souci à se faire. En effet, d’après Nielsen NetRatings, la fréquentation de ce type de sites Internet aurait chuté de façon significative. D’une semaine sur l’autre, les baisses sont impressionnantes : 15 % de trafic en moins pour Kazaa, le principal site d’échange en ligne, entre la semaine allant du 30 juin au 6 juillet par rapport à la précédente !

Ces baisses interviennent au moment où la RIAA a décidé de poursuivre en justice les utilisateurs de ces sites P2P pour violation des lois sur le copyright. D’autres sites sont également touchés, Morpheus, un concurrent de Kazaa, a perdu 15 % d’utilisateurs, iMesh 16 %… « Entre mauvaise publicité et menaces de fortes amendes, certains surfeurs semblent avoir abandonné [l’échange de fichiers] », commente Greg Bloom, analyste chez Nielsen NetRatings. « Néanmoins, avec des millions d’utilisateurs fidèles, ces systèmes ne sont pas près de disparaître ».

(Atelier groupe BNP Paribas – 16/07/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas