Utiliser photos et webcams peut aider à améliorer sa posture de travail

Par 16 août 2011
Mots-clés : Smart city, Moyen-Orient
Utiliser photos et webcam pour adopter une meilleure posture au bureau

Pour éviter les troubles des muscles et du squelette souvent engendrés par le travail en station assise, il est désormais possible d'employer une webcam permettant de comparer régulièrement sa posture avec la position idéale que devrait avoir le corps.

On le sait, travailler dans un bureau présente un problème majeur: il oblige l'employé à rester assis dans la même position, des journées durant, avec à la clef des risques pour les muscles et le squelette du travailleur en question. Pour résoudre cette problématique, des chercheurs de l'université de Ben-Gourion ont mis au point une technique permettant, à l'aide d'une webcam, de s'entrainer à adopter une posture qui ne soit pas néfaste pour le corps. Ils visent ainsi à limiter les risques de troubles musculo-squelettiques. 

Comparer sa posture actuelle avec la posture idéale

La technique est en fait une combinaison de deux méthodes d'apprentissage: la première consiste à diffuser au travailleur une photo de sa posture, couplée avec une photo de la posture idéale à adopter. Cette diffusion se fait à intervalles réguliers, afin de pouvoir effectuer les mouvements adéquats le plus souvent possible. L'autre méthode est en fait un entraînement physique visant à inculquer à la personne l'habitude de se tenir de façon correcte. A l'issue de l'étude, Il est apparu que si les deux systèmes étaient efficaces, seuls les résultats du premier étaient réellement probants. Et ce, d'autant plus, lorsque le sujet testé était une femme.

 

Vers un apprentissage optimisé et prolongé

Au vu des résultats, les chercheurs conseillent de combiner les deux méthodes pour parvenir à un résultat optimal. De plus, ils soulignent l'importance de mettre en place des méthodes qui puisse s'adapter à la fois aux organismes féminins et masculins, afin de gommer les différences d'efficacité obtenues lors des tests. Enfin, leur dernière recommandation est de mettre en place un processus qui continue de fonctionner sur le long terme. En effet, pour faire perdurer les effets bénéfiques de la méthode, il apparait nécessaire de prolonger l'apprentissage au cours du temps.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas