Utiliser un mobile, c'est devenir réalisateur hollywoodien

Par 25 avril 2008 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail

Nokia lance un projet de film réalisé en collaboration avec les utilisateurs de téléphones portables. Une initiative chapeautée par le cinéaste américain Spike Lee.

Le principe du réseau social fait tache d'huile et investit aujourd'hui l'univers du cinéma. Ce n'est rien de moins que la réalisation de film qui se fait collaborative. Un concept original porté par le constructeur Nokia, avec aux manettes un metteur en scène reconnu, Spike Lee. Le partenariat vise en effet la production d'une œuvre multimédia dont le principal contributeur sera monsieur tout le monde. Le principe : les personnes souhaitant participer au projet pourront soumettre leurs propres vidéos, textes, formats audio, ou la combinaison des trois, à l'équipe de réalisation via le site dédié. L'œuvre finale intégrera ainsi des morceaux choisis de ces divers contenus, la griffe du réalisateur en plus. Les séquences réalisées via mobile seront bien sûr les bienvenues.
Réalisation collaborative
"Ce concept est très créatif et il est intéressant de voir qu'un aussi grand cinéaste s'intéresse à ce type de contenus", commente Bruno Smadja, directeur du Mobile Film Festival. Pour le réalisateur américain, cette initiative cadre avec une certaine vision de l'évolution du mode de réalisation des films, une façon de démocratiser le cinéma. "D'ici cinq ans, il se pourrait que des oeuvres réalisées par téléphone soient diffusées dans les salles obscures", a-t-il déclaré. Le film "collaboratif" en question sera constitué de plusieurs actes tournant chacun autour d'un thème spécifique. Ceux-ci seront dévoilés par Spike Lee au cours du projet comme autant de directives émises en direction des "réalisateurs mobiles". A noter : le projet sera l'occasion d'un concours entre les contributeurs pour gagner le droit de paraître dans l'œuvre finale. Ceux-ci auront jusqu'au 21 août pour soumettre leurs contenus originaux. Spike Lee dirigera la réalisation "collaborative" du film en personne via le site Internet.
L'image mobile entre dans les moeurs
Le cinéaste pourra émettre ses recommandations auprès des participants à mesure de l'avancement du projet. Des assistants réalisateurs assureront par ailleurs un suivi des différents contributeurs en ligne pour les orienter dans leurs choix avant de soumettre leur création. "Si la logique événementielle préside au lancement de cette initiative, on note toutefois que le format mobile commence à faire partie des images auxquelles nous sommes habitués, explique Bruno Smajda. Elles deviennent progressivement plus acceptables, pour les médias notamment". Ce dernier souligne par ailleurs le rôle spécifique que tient ce type de prise de vue "qui confère une forme de subjectivité et présente le regard de l'homme" au sein du film. Nokia n'en est pas à son premier coup d'essai marketing dans la sphère cinématographique. La marque avait déjà mis les mobinautes à contribution lors d'un concours de scenarii lancé suite à la sortie du film REC.

Haut de page

1 Commentaire

Bonjour,
Je suis élève-ingénieur à TELECOM Lille1 et avec un camarade de promotion nous nous sommes lancés dans le concours étudiant d'ALTRAN, qui vise à créer une application sur Facebook.
Je rebondis sur votre article, car notre application est basée sur un concept similaire. Nous visons à écrire une oeuvre collective. Chaque utilisateur de l'application Caritalivre peut contribuer avec quelques phrases au livre en apportant une suite logique à la contribution précédente!
L'objectif final est d'avoir assez de contenu pour éditer un livre et le commercialiser au profit d'une association caritative.
Actuellement nous en sommes à 5 pages, et nous cherchons des leviers pour informer le plus de gens de notre initiative et ainsi avoir plus de contributeurs.
Je suis à votre disposition pour toute information complémentaire, interviews, mail de notre communiqué de presse.

Ajoutez aussi l'application Caritalivre
Cordialement

Soumis par Charles (non vérifié) - le 25 avril 2008 à 14h38

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas