uWorld, le nouveau Second Life chinois

Par 07 juin 2007

La mode Second Life est décidement bien lancée en Chine. Pour preuve l'arrivée ce mois-ci de "uWorld" (由我世界, prononcer you wo shi jie), un nouvel environnement virtuel en 3D et 100% chinois. Pour le moment, il n'est pas encore possible de s'inscrire pour visiter ce nouveau monde virtuel. Néanmoins, les financements semblent déjà affluer.

L'éditeur de uWorld, UOneNet Technology, introduit dans la présentation de son projet un nouveau concept intéressant pour qualifier le Web 3.0 (successeur du Web2.0) : le "Web3.D". Similaire à HiPiHi, un autre Second Life chinois que nous vous avions annoncé sur ce blog le 6 mars dernier, UOnetNet Technology est aussi basée à Pékin et n'entretient aucun lien avec LindenLab (l'éditeur de Second Life). Techniquement, l'unviers uWorld a été crée à partir d'une solution, appelée UniG, conçue en novembre 2006 pour créer des jeux videos massivement multi-joueurs MMOG. La filiation avec les jeux en ligne, très populaires en Chine, est donc directe. Shanda, un leader des jeux en ligne en Chine, prévoit aussi de lancer un Second Life chinois, selon Chen Tianqiao, fondateur et PDG de la société. Selon, YE Peng et WANG Kun, les principaux fondateurs “u” de “uWorld” signifie “unbounded”(uWorld has no boundary), “unlimited” ( uWorld inspires unlimited creativity), “unified” ( uWorld ties closely to the real world), “union”(uWorld maximize online interaction), and most importantly “you” (uWorld is owned by you–the community). La première démonstration de ce nouvel univers a eu lieu au mois d’avril 2007, après 5 mois seulement de développement. uWorld intègre pour le moment des fonctionnalités similaires à Second Life : communication en ligne entre les avatars et création d'objets par les résidents. Les mondes 3D chinois attirent les capitaux Selon China business News, UOneNet Technology viendrait de terminer son second tour de financement. Son homologue, HiPiHi, aurait quant à lui reçu ds investissements de 7 à 10 millions de dollars depuis trois sociétés de capital de risque outre-mer ayant une participation de 10% dans la société, selon China Business News. Copies d'écrans réaslisées sur le monde HiPiHi Aujourd'hui, HiPiHi a décidé de ré-ouvrir les inscriptions dans son monde virtuel, qui jusqu'à présent avaient été limitées à 2 000 résidents. Ces derniers ont la possibilité d'inviter chacun 5 personnes à entrer dans cet univers virtuel. L’effet "Second Life-like" chinois Second Life, lancé en 2003, est le monde virtuel en 3D le plus connu sur Internet. Il revendique plus de 6 millions d’utilisateurs, dont plus de 60% hors des Etats-Unis. Son éditeur LindenLab, une entreprise privée basée à San Francisco, connaît un succès croissant. Selon le cabinet Gartner, "dans tout juste 4 ans, 80% des internautes actifs auront un avatar, et 80% des 500 plus grandes entreprises auront une présence dans un monde virtuel". C’est peut-être lla raison pour laquelle les premières copies chinoises arrivent sur ce marché prometteur... [via : Pacific Epoch, uwo3d.com, UOneNet et HiPiHi] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas