V2B fait le lien entre le conducteur, la voiture et le fournisseur

Par 21 avril 2009
Mots-clés : Smart city

Le service de télématique capte des informations sur un véhicule en état de marche et les retransmet à une plate-forme gérée par des prestataires de services. Qui envoient ensuite des applications personnalisées.

Le déploiement des réseaux de type UMTS ou WiMax rend les voitures capables de communiquer entre elles et de se connecter à Internet. Une aubaine pour les prestataires de services qui peuvent désormais fournir des applications personnalisées. Les chercheurs du SAP Research travaillent ainsi sur un service de télématique qui fait le lien entre l'état des composants d'une voiture et les fournisseurs. Qui envoient ensuite des services personnalisés. Le système, baptisé V2B, pour Vehicule to Business fonctionne en deux parties. Une première plate-forme intégrée au véhicule récupère et monitore les besoins du véhicule.
Une plate-forme qui relie la voiture aux fournisseurs d'applications
Ce, grâce à un réseau de capteurs chargés de prélever des données sur les composants internes de la voiture mais aussi sur les conditions de conduite. Elle est connectée à une seconde plate-forme en ligne. Celle-ci analyse et identifie les besoins des conducteurs. Les prestataires envoient alors simplement leurs applications. L'intérêt pour ces derniers est d'avoir un outil pour offrir des services plus personnalisés. Par exemple, les assureurs vont pouvoir développer leur modèle d'offre nommé "Pay as You Drive" qui requiert d'avoir une connaissance du type de conduite de l'automobiliste.
Moins de stocks pour les constructeurs
Autre usage avancé par les développeurs : les constructeurs vont être à même d'avoir un suivi des pièces et de leur usure. Ils vont donc mieux connaître la durée de vie de chaque élément. Ce, afin d'éviter d'avoir des stocks trop importants. Cette solution ne transforme pas la voiture en terminal Internet utilisable pour le conducteur, mais en plate-forme de service personnalisé intégrée. Pour les développeurs, cette solution est "la fondation pour le futur Internet des véhicules". Ce projet est présenté dans le cadre de l'Ercim "Future Internet technology".

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas