Vasco: payez en ligne avec un lecteur de carte sécurisé

Par 28 août 2006
Mots-clés : Smart city, Europe

Payer ses achats sur Internet grâce à un lecteur de carte bancaire, c'est désormais possible. Les terminaux de carte bancaire proposés par Vasco, une société belge spécialisée dans...

Payer ses achats sur Internet grâce à un lecteur de carte bancaire, c'est désormais possible. Les terminaux de carte bancaire proposés par Vasco, une société belge spécialisée dans l'authentification, permettent d'identifier l'acheteur quand il effectue des achats sur Internet. Alors qu'elle vient se s'implanter en France, l'entreprise Vasco fournit déjà ses terminaux sécurisés à 25 millions d'utilisateurs dans le monde.
 
La société belge souhaite vendre ses "Token" aux banques françaises qui les fourniront aux particuliers. Ces "Token" sont des terminaux de la taille d'un briquet ou d'une calculatrice pour les plus gros. Ils permettent la sécurisation des opérations bancaires et des achats en ligne.
 
Pour sécuriser ces opérations bancaires sur le site de sa banque, l'utilisateur devra saisir son mot de passe, une partie du numéro de série de l'appareil qu'il a reçu et une clé temporaire, c'est-à-dire un code unique généré par le terminal. Toutes ces saisies créent une série de chiffres. Si cette suite de chiffres correspond à la propre série chiffrée qu'a effectué de son côté le serveur de la banque, le client a accès à son compte.
 
Pour les achats en ligne, le terminal est utilisé "pour faire de la signature digitale. En insérant la carte bancaire et en composant son code Pin, l'utilisateur associe le lecteur, qui possède un numéro de série unique, à la carte bancaire", explique Marc Gouvernec, directeur pour la zone Europe du Sud de Vasco. Pour que ce système fonctionne, la solution imaginée par la société belge doit être installée chez les sites d'e-commerce. Signalons qu'en 2000, le Groupement d'intérêt économique des cartes bancaires (GIE-CB) avait lancé le projet Cyber-comm, un concept de lecteur de carte à brancher sur le PC du consommateur pour que l'achat soit validé par son code Pin. Le projet a finalement été stoppé en 2002, faute de résultats.
 
Vasco a compris que sa technologie pouvait s'avérer très utile pour les banques. Grâce à ce lecteur de carté sécurisé, elles pourraient refuser de rembourser les achats en ligne soi-disant frauduleux puisque le terminal permet d'identifier le propriétaire de la carte bancaire.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 28/08/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas