Veba veut recentrer ses filiales télécoms sur leur métier de base.

Par 21 septembre 1998
Mots-clés : Digital Working

Selon le “Spiegel”, le groupe allemand Veba souhaiterait vendre les 9 % qu’il détient dans le service de téléphonie mobile par satellite Iridium. Sa filiale Otelo tenterait, en revanche, de racheter...

Selon le “Spiegel”, le groupe allemand Veba souhaiterait vendre les 9 %
qu’il détient dans le service de téléphonie mobile par satellite Iridium.
Sa filiale Otelo tenterait, en revanche, de racheter à l’américain Bell
South les 22 % qu’il détient dans E-Plus, l’autre filiale télécoms de
Veba. En échange, Bell South exigerait 1,4 milliards de marks au minimum.
(Les Echos - 21/09/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas