Le véhicule autonome a quand même besoin d'encadrement

Par 22 février 2012
driver

Pour améliorer la gestion des flux de voitures sans conducteurs, ce ne sont pas des feux qui seront nécessaires mais un système d'allocation des priorités en fonction des trajets transmis au système central.

Si un véhicule peut être conduit sans chauffeur, comme l'expérience menée par Google commencent à le laisser penser, les feux et autres panneaux de signalisation n'auront peut-être plus le même intérêt pour la circulation. Comment seront organisés les déplacements et les interactions entre les véhicules, notamment aux intersections ? C'est la question que s'est posée une équipe de chercheurs de l'université du Texas. Leur réponse : un système automatisé géré par ordinateur et qui organisera les flux. Ce dispositif a pour but de rendre les déplacements automobiles plus sécurisés et plus rapides.

Une signalisation intégrée

Le principe est simple : on place sur chaque véhicule autonome un logiciel de signalisation de présence. Dès qu'un de ces véhicules approche d'une intersection, celui-ci lui envoie un signal par wifi pour prévenir et réserver un ordre et une heure de passage. Le système de contrôle autorise alors le véhicule à circuler ou lui demande de patienter lorsque cela est nécessaire. Mais selon Peter Stone, professeur de sciences informatiques et responsable du projet, "le procédé d'intelligence artificielle sur lequel s'appuie notre intersection devrait avoir la capacité de limiter au maximum l'arrêt du trafic". Autre possibilité : le logiciel, s'il est connecté au système embarqué des véhicules, pourra aussi obtenir leur itinéraire au moment du départ.

Son atout : la rapidité

Il pourra à ce moment là rationaliser les déplacements des différentes voitures en circulation, afin de décongestionner le trafic en cas, par exemple, d'accident. Le but sera aussi de permettre aux véhicules d'urgence de circuler plus rapidement en leur accordant la priorité. Pour le moment, ce dispositif n'a été testé qu'à l'aide d'une simulation par ordinateur ou grâce à un véhicule intelligent nommé "Marvin", créé par Peter Stone et présenté en 2007 au DARPA Grand Challenge, une compétition annuelle de véhicules autonomes. Il a également été présenté la semaine dernière lors la réunion annuelle de l'Association américaine pour l'avancement des sciences.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas