Les véhicules hybrides répartissent eux-mêmes leur énergie

Par 09 février 2009

Le chercheur Yaoyu Li utilise les données GPS pour calculer l'équilibre optimal entre électricité et essence pour les véhicules hybrides.

Les batteries des voitures hybrides ont une fâcheuse tendance à se décharger trop rapidement, ou au contraire trop lentement. Yaoyu Li, chercheur à l'Université du Wisconsin-Milwaukee, a développé un logiciel pour remédier à ce problème. Celui-ci fournit aux véhicules hybrides des informations. Celles-ci permettent au véhicule de prévoir à quel moment utiliser l'énergie électrique stockée dans la batterie. Ce, afin d'avoir le moins possible recours à l'essence. Le dispositif utilise les données des navigateurs électroniques pour optimiser le mix entre combustion d'essence et propulsion électrique. Le tout, selon le trajet sélectionné préalablement par le conducteur.
Un mix optimal entre électricité et essence
Le logiciel partage le trajet à parcourir en segments. Sur la base des informations fournies par le GPS concernant le trafic et celles concernant le niveau de la batterie électrique, il calcule l'équilibre qui permettra au véhicule d'optimiser la combinaison de ses deux ressources. "Quand le véhicule approche du segment suivant, l'algorithme utilise les données concernant l'état de la batterie électrique sur le moment, comme point de départ au calcul de l'optimisation pour le segment suivant. Il résout donc un problème à l'arrivée de chaque nouveau segment ", explique le chercheur. L'entreprise de développement de logiciels Ricardo a travaillé sur la création de logiciels similaire. Selon son senior manager, Tom Robinson "si vous savez quelles ressources seront disponibles plus tard, vous pouvez en informer les systèmes du véhicule, afin qu'il agisse le plus efficacement".
Une application effective
En 2008, le programme de Yaoyu Li a obtenu le soutien du constructeur Honda. L'équipe a été chargée par l'entreprise de réécrire son code, pour une utilisation effective. L'optimisation d'un voyage de 27 kilomètres avait pris plus de 4 heures avec le premier algorithme. Le même code réécrit a effectué le même calcul en moins de 4 minutes. Ce programme plus rapide permet d'enregistrer de manière plus souple les données sur les trajets à venir. Mais également de recalculer plus rapidement en cas de changements de route impromptus. "Si je decide de quitter la route et de prendre un raccourci, l' algorithme est assez rapide pour prévoir la route alternative que je devrais prendre et ajuster le plan de partage d'énergie qui lui est lié" explique Yaoyu Li. Sur les rangs des prochaines hybrides que le chercheur souhaiterait optimiser d'ici 2010, la Toyota Pruis et la Chevy Volt de General Motors.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas