La vente au détail absorbe les usages virtuels

Par 11 janvier 2011 1 commentaire
caddie posé devant un arobase

Les enseignes pourraient profiter de 2011 pour faire entrer géolocalisation, social shopping et techniques de jeu dans leurs magasins.

Cette année sera le moment où nous allons relier Internet avec les points de vente physiques. C'est ce que l'on peut résumer de l'intervention de Stéphane Bout, directeur des systèmes d'information du groupe Casino, en ouverture de la convention annuelle de la National Retail Federation. Celui-ci a fait grande impression auprès des spécialistes de la vente au détail avec son application mCasino, ainsi qu'avec son armada destinée à engager le dialogue avec le consommateur dans les magasins. Car il n'est question que de cela, au NRF Big de New York. Engager la conversation, se différencier.

Des badges à remporter

Et Casino semble avoir mis au point la synthèse idéale de techniques et services pourtant embryonnaires en dehors des Etats-Unis. Les clients de Casino pourront ainsi donner des avis sur des produits achetés, avis qui seront consultables en magasin par les autres consommateurs. Cet avis se fera en choisissant le produit dans une liste issue du catalogue, ou après avoir scanné le produit avec la caméra du téléphone. Des badges - issus des techniques de jeu en cours avec FourSquare ou Gowalla - leurs seront attribués. Depuis l'application, il est possible de gagner des points S'Miles échangeables contre des bons d'achat et des bons de réduction. Bref, l'application est complète, au point d'avoir impressionné Peter Sachse, le patron de Macy's avec leur "Precision Retailing".

Un monde mobile

Ce dernier, avouant durant le panel consacré au consommateur en 2020 ne pas avoir toutes les clefs de ce que serait la vente au détail à moyen terme était cependant sûr d'une chose : "à court terme, le monde va devenir mobile. Les dispositifs vont être constamment dans nos poches, et les tablettes vont se multiplier". Pour les panélistes présents à cette table ronde, faciliter la conversation avec les consommateurs mobiles sur point de vente passera donc par proposer de la connectivité : Wi-Fi, femtocellules. Quitte à ce que ceux-ci puissent comparer plus facilement le prix des produits avec les enseignes concurrentes. Le dialogue est à ce prix.

Haut de page

1 Commentaire

Intéressant, merci ! Casino semble en avance sur les TIC, comme le montre son rachat de Cdiscount.

Soumis par Youssef Rahoui (non vérifié) - le 12 janvier 2011 à 19h22

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas