La vente des wearable devices devrait décoller en 2014

Par 09 janvier 2014
Wearable devices_L'Atelier

S’ils sont de plus en plus nombreux à posséder les appareils numériques de base, les consommateurs sont toujours en quête d’innovations.

Selon une enquête de l’entreprise de conseil en management Accenture, les consommateurs aspirent à un mode de vie entièrement numérique et ont particulièrement l’intention d’investir dans ce domaine dans les 12 prochains mois. En effet, 33 % des 6021 personnes sondées par l’entreprise prévoient d’augmenter leurs dépenses en appareils numériques dans le courant de l’année. Et si 52% des consommateurs ont déclaré qu’ils envisageaient d’acheter un smartphone, la moitié d’entre eux prévoie en réalité d’acheter un « phablet » qui combine les fonctionnalités du téléphone et de la tablette. Mais plus que les potentielles dépenses, c’est la volonté d’avoir accès à des technologies plus pointues telles que wearable devices, lunettes et autres montres connectées.

La technologie portable attire en masse

Ainsi, dans les 7 pays étudiés (Australie, Canada, Inde, Afrique du Sud, Royaume-Uni, Etats-Unis et France), 42% des sondés (et 30% en France) ont avoué s’intéresser aux lunettes intelligentes, un taux particulièrement élevé dans la mesure où c’est un produit encore peu présent dans le commerce. Du côté des montres connectées, ce serait près de 46% des consommateurs intéressés, et 28% rien qu’en France. Et, concernant les « adeptes » des nouvelles technologies  ces chiffres apparaissent encore plus importants. En effet, 70% des personnes interrogées affirment manifester de l’intérêt pour les technologies mobiles, que cela concerne la navigation automobile, la sécurité de la maison ou la santé (42% en France). 52% de l’ensemble des consommateurs déclarent d’ailleurs être attirés par l’achat d’un appareil ou d’une application de remise en forme.

La sécurité des données personnelles n’entrave pas la consommation

En se tournant vers le numérique, les consommateurs sont parfois tenus de divulguer beaucoup d’informations personnelles. Toutefois l’enquête menée par Accenture révèle que, si 50% des sondés ne croient pas en la protection de leurs données personnelles, plus de la moitié d’entre eux se disent prêts à échanger ces données contre une récompense monétaire si quelques règles de base sont respectées. Les consommateurs sont donc de plus en plus autonomes dans leur course à l’innovation. Ils créent désormais leurs propres gammes de produits et de services en fonction de leurs modes de vie et des activités dans lesquelles ils souhaitent s’engager. Afin de mettre en place des stratégies efficaces, les entreprises doivent donc étudier de quelle manière les consommateurs construisent leurs préférences.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas