Les ventes de "packs" reculent.

Par 15 juin 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Possédant en France près de 60 points de vente, Phone House vient de publier les éléments d'une étude portant sur le profil des utilisateurs. La France a déjà probablement franchi le cap des 15 m...

Possédant en France près de 60 points de vente, Phone House vient de
publier les éléments d'une étude portant sur le profil des utilisateurs.
La France a déjà probablement franchi le cap des 15 millions d'abonnés
(12,9 millions fin avril). En effet, le mois de juin représente la
deuxième période la plus importante de vente annuelle avant la fin de
l'année. En prévoyant 1 million d 'abonnements bruts ce mois-ci et 9,5
millions sur l'ensemble de l'année, le président de Phone House, Geoffroy
Roux de Bézieux reste cependant prudent "il faut prévoir un taux de
désabonnement d'environ 25 %".
Le budget moyen dédié à l'acquisition d'un mobile évolue également à la
hausse. Il est ainsi passé de 540 F en décembre à 596 F aujourd'hui. Les
marques acceptant d'être liées à des lancements promotionnels type "pack"
pèsent lourd lors de la décision. Sagem a ainsi vu sa part de marché
passer de 16 à 18 % en six mois. En revanche, les fabricants comme Nokia
ne proposant pas de nouveaux modèles dans ce domaine, ont vu leurs part de
marché chuter : de 36 à 25 % pour Nokia.
Bien qu'ils constituent encore le principal levier de croissance du parc
d'abonnés français, les "packs" ont vu leur part passer de 80 % l'an
dernier à moins de 64 % en mai 1999. Selon Geoffroy Roux de Bézieux, le
marché, plus mûr, s'oriente progressivement vers des produits "non-packs"
et des terminaux haut de gamme. Ainsi, les terminaux bi-bandes sont passés
de 3 % des ventes en début d'année à plus de 18 % aujourd'hui.
Bien que la France demeure, avec l'Allemagne, l'un des pays les plus chers
de l'UE pour l'appel entrant (fixe vers mobile), ses tarifs d'abonnements
correspondant à un forfait de 2 h par mois (198 F en moyenne) sont les
moins élevés d'Europe.
Geoffroy Roux de Bézieux confirme aussi la montée en puissance en France
des cartes prépayées (1/3 des utilisateurs français). Le tarif de 4,20
F/mn se situe entre la Suède (3,12 F/mn) et l'Espagne (7,;92 F/mn).
(18h.com du 15/06 - La Tribune - Le Parisien - Les Echos - 16/06/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas