Ventes de semi-conducteurs: AMD rit, Intel pleure

Par 20 mars 2007
Mots-clés : Smart city

Selon les chiffres avancés par le cabinet iSuppli, les fondeurs ont connu une année 2006 contrastée. Pour Advanced Micro Devices (AMD), l'année dernière a été une période prolifique puisque le fabricant...

Selon les chiffres avancés par le cabinet iSuppli, les fondeurs ont connu une année 2006 contrastée. Pour Advanced Micro Devices (AMD), l'année dernière a été une période prolifique puisque le fabricant américain de semi-conducteurs a réussi la performance de passer de la quinzième à la huitième place du classement opéré par iSuppli.
 
AMD a en effet vu ses revenus progresser de 91,6 % sur l'année "en grande partie grâce à une acquisition décisive [ATI, NDLR] mais également en raison d'un grand avancement de sa part de marché sur les micro-processeurs", a souligné Dale Ford, le vice-président du secteur market intelligence d'iSuppli. AMD affiche ainsi une part de marché de 2,9 % et un chiffre d'affaires de 7,506 milliards de dollars.
 
En revanche, pour Intel, l'année 2006 n'a guère été florissante. "Pour le géant américain du micro-processeur Intel, 2006 a été la pire des années car ses revenus mondiaux de semi-conducteurs ont chuté de 11,1 % par rapport à 2005", a déclaré Dale Ford. Son chiffre d'affaires s'est élevé, pour 2006, à 31,54 milliards de dollars. Toutefois, Intel conserve sa place de leader mondial, avec une part de marché de 12,1 %.
 
Arrivent ensuite Samsung, Texas Instruments et Toshiba, en deuxième, troisième et quatrième position. Leur place au classement reste inchangée par rapport à 2005. Samsung enregistre une part de marché de 7,6 %, Texas Instruments de 4,8 % et celle de Toshiba culmine à 3,9 %.
 
En outre, l'industrie des semi-conducteurs a globalement progressé de 9,3 % à 260,2 milliards de dollars.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/03/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas