Les ventes de semi-conducteurs baissent en France en 2002

Par 26 février 2003
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon le Syndicat des Industriels de tubes électroniques et semi-conducteurs (SITELESC), le marché français des semi-conducteurs a chuté d’environ 23 % en 2002 par rapport à 2001, après avoir déjà ...

Selon le Syndicat des Industriels de tubes électroniques et semi-conducteurs (SITELESC), le marché français des semi-conducteurs a chuté d’environ 23 % en 2002 par rapport à 2001, après avoir déjà enregistré une baisse importante en 2001 de 43 %. Devant les résultats des fabricants installés en France, membres adhérents du SITELESC, le Syndicat n’est guère optimiste et craint que le marché français ne subisse à l’avenir des mouvements de transfert d’activités de recherche et développement et de conception des semi-conducteurs vers les pays de l’Europe de l’Est et de l’Asie. Au niveau mondial, les perspectives de croissance pour 2002 sont de 1 %. Seule l’Asie bénéficie d’une conjoncture positive (+ 29 %). L’Europe enregistre une chute de 8 points sur son marché. Selon la société d’études américaine Gartner Dataquest, les dernières prévisions de croissance pour le marché mondial des semi-conducteurs s’établissent à 8,9 %, en recul par rapport aux prévisions initiales d’environ 12 %. Selon les estimations de Gartner Dataquest, le marché mondial devrait passer de 153,4 milliards de dollars en 2001 à 167 milliards de dollars en 2002. Gartner prévoit que la téléphonie mobile et, au cours du 2ème semestre, les investissements informatiques des entreprises, devraient alimenter la reprise. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 26/02/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas