VentureApp: une start-up pour aider les start-up

Par 16 décembre 2015
VentureApp: une start-up pour aider les start-up

Beaucoup de jeunes pousses ont une durée de vie très limitée. Pour remédier à ce phénomène, VentureApp se propose d’aider ses consœurs à rencontrer les bonnes personnes pour favoriser leur développement.

L’an dernier a été une année record pour la Grande-Bretagne qui a vu se créer 581 173 nouvelles entreprises contre 526 446 en 2013. Aux États-Unis, la tendance est à la hausse également, un rapport de la fondation Kauffman indique qu’en 2015 le nombre de start-up créées a augmenté par rapport à l’année précédente. Dans ce contexte, le marché potentiel des services aux jeunes pousses a de l’avenir. C’est justement ce que propose VentureApp, une jeune entreprise lancée en juillet dernier.

VentureApp a vocation à aider les autres start-up et entreprises à se développer, moyennant finance. Les entrepreneurs peuvent soumettre tout type de demandes relatives à leur business et VentureApp s’emploiera à les satisfaire en leur faisant rencontrer la personne adéquate. Besoin d’un expert ? De trouver une solution logicielle ? L’entreprise basée à Boston souhaite apporter des solutions dans tous les domaines : fiscal, légal, en recrutement, vente, marketing ou encore design.

À mi-chemin entre une conciergerie et un assistant personnel, VentureApp dispose d’un carnet d’adresses étoffé d’une centaine d’entreprises majeurs prêtes à faire affaire avec de jeunes pousses. Ce sont ces entreprises (comme American Airlines, UPS ou WorldPay) qui payent un forfait de 250 à 5000 dollars par mois, en fonction du secteur, de leur taille ou de leur emplacement, pour autoriser l’accès aux start-up sur le réseau. Un coup de pousse utile pour permettre aux récentes sociétés de durer.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas