La vérification des systèmes embarqués passe par une stratégie globale

Par 24 juin 2011
des voitures

Pour que la conduite soit la plus sûre possible, il faut mettre en place un écosystème global de vérification de l'efficacité des capteurs et logiciels qui apportent des services supplémentaires au conducteur.

Les véhicules d'aujourd'hui sont de plus en plus équipés de systèmes embarqués, de capteurs et logiciels dont l'objectif est de garantir la sécurité, d'optimiser l'expérience du conducteur au volant tout en permettant, dans certains cas, d'éviter les bouchons. Pour cela ces systèmes doivent eux-mêmes être testés au préalable car ils ne doivent pas être des sources de problèmes au sein de la voiture. Aujourd'hui chaque élément étant testés séparément, des chercheurs de l'université de Carnegie Mellon proposent une méthode de test global afin de vérifier tous les éléments qui fonctionnent ensemble. En somme, créer un écosystème pour vérifier la fiabilité des outils embarqués.

Un système de vérification ...

En effet, le principal défi, c'est que chaque élément du  système embarqué ne soit plus testé séparément mais bien dans un environnement où tous les outils communiquent. De plus chaque voiture se déplace elle-même dans un écosystème, il faut également vérifier les différents liens avec les autres véhicules sur la route. La première étape consiste à faire évoluer deux véhicules dans une ligne droite, sur une route à sens unique. Il faut alors vérifier dans chacune d'elle l'ensemble des éléments du système embarqué puis ensuite les interactions entre les véhicules. Une fois cette étape passée avec succès, les chercheurs ont progressivement rajouté des contraintes dans leur modèle : plusieurs véhicules puis plusieurs voies de circulation.

... Qui connaît encore des limites

Le seul problème, reconnaissent les chercheurs de l'équipe, c'est que leur méthode "fonctionne uniquement sur des routes en ligne droite". Avant d'ajouter : "nous ne sommes pas encore parvenus à modéliser l'évolution des résultats fournis par les capteurs et les données des logiciels lorsque les voitures s'engagent dans un virage". Cette méthode est déjà largement utilisée dans l'aviation pour éviter les collisions entre les avions. L'intérêt ici est d'appliquer cette méthode à plus grande échelle.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas