Verizon annonce des bénéfices, notamment grâce à une plus-value

Par 23 avril 2003

Au premier trimestre 2003, Verizon, le premier opérateur téléphonique américain, obtenait un bénéfice net de 3,9 milliards de dollars, chiffre impressionnant mais à tempérer : le groupe vient de ...

Au premier trimestre 2003, Verizon, le premier opérateur téléphonique américain, obtenait un bénéfice net de 3,9 milliards de dollars, chiffre impressionnant mais à tempérer : le groupe vient de bénéficier d’une plus-value exceptionnelle de 2,1 milliards de dollars. Le bénéfice net par action (BPA) s’élève à 1,41 dollar, dont 77 cents obtenus grâce à la plus-value. A la même période un an plus tôt, Verizon avait dû assumer une perte de 500 millions de dollars (-18 cents de BPA). A l’inverse, le chiffre d’affaires du premier trimestre est en très légère baisse de 0,9 % par rapport au trimestre précédent, il atteint 16,3 milliards de dollars. Plusieurs causes à cette stagnation : la dégradation du marché de la téléphonie locale, où la concurrence s’est accrue et où les dépenses des consommateurs ralentissent, et la migration des abonnés aux réseaux de téléphonie fixe vers le téléphone portable et la messagerie électronique. Verizon Wireless, entreprise cogérée par Verizon et Vodafone, le premier opérateur de téléphonie sans fil aux Etats-Unis, a enregistré au premier trimestre 2003 un Ebitda et un chiffre d’affaires en hausse de 15 %. L’Ebitda atteint 1,781 milliard de dollars contre 1,555 milliard l’année précédente à la même époque, grâce notamment à une croissance de 3 % du revenu moyen par abonné (Arpu), à 47 dollars. Le chiffre d’affaires s’élève à 5,09 milliards de dollars, contre 4,43 milliards au premier trimestre 2002. (Atelier groupe BNP Paribas – 23/04/03)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas