Vers de la réalité virtuelle cinématographique en temps réel

Par 06 février 2009

Les environnements numériques vont pouvoir accepter les vidéos en haute-définition. Une avancée technologique qui devrait trouver un débouché dans des applications de vidéoconférence.

Jouer des vidéos en haute résolution de façon interactive dans un environnement de réalité virtuelle (VE). C'est ce que réussit à faire Han Suk Kim, doctorant de l'université de San Diego, avec son algorithme. D'après ses recherches, des douzaines de vidéos pourraient être "streamées" simultanément. De plus, les avancées qu'il a réalisées sont, d'après lui, capables de maintenir un taux d'image durablement stable même sur des écrans VE non rectangulaires.
Plus dans moins de place
"Zoomer, tourner et manipuler le "Vidéo playback" rend l'expérience pleinement interactive" assure-t-il. Les applications possibles de cette technologie sont nombreuses. Celle-ci devrait permettre de faire des vidéos conférences en haute résolution, d'améliorer la surveillance vidéo et de créer des cinémas pour films virtuels. Afin de réaliser de tels progrès, Han Suk Kim s'est inspiré des jeux vidéo, des simulateurs d'aviation et des systèmes d'imagerie 3D. Le Mipmapping (technique d'application de textures afin d'optimiser la qualité de l'image) est utilisé pour réduire le niveau de détail (LOD) et la taille des données en haute résolution.
De nombreuses opportunités
D'après Jürgen Schulze, scientifique à UC San Diego, cette méthode, combinée à l'algorithme de Han Suk Kim, va permettre de projeter des vidéos super haute résolution de type 4K sur des amphithéâtres virtuels Calit2's. Le principe avancé est que l'algorithme calcule automatiquement le bon niveau de LOD en fonction de la distance de l'image par rapport à l'œil et de l'aire de chaque carreau diffusé sur l'écran. "Réduire la mémoire nécessaire pour la projection d'images haute résolution. Si c'est petit et loin c'est streamé en basse résolution, si c'est proche et gros, c'est en haute résolution", précise encore Han Suk Kim.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas