Vers le test virtuel de produits

Par 14 avril 2008
Mots-clés : Smart city

Le Fraunhofer va présenter une portière d'automobile entièrement modélisée en 3D, depuis ses composants mécaniques jusqu'à ses parties électroniques. En vue : la réalisation de tests de produits virtuels.

Après la géométrie et la structure des produits industrialisés, le monde de la modélisation en 3D s'intéresse à la simulation des usages. C'est dans ce cadre que le Fraunhofer Institute for Computer Graphics (IGD) va présenter les premiers résultats de son projet Functional DMU (Digital Mock-up) au prochain Hannover Messe. Les chercheurs allemands sont parvenus à simuler une portière de voiture complète en y intégrant aussi bien ses parties mécaniques qu'électroniques. Jusque là rien d'extraordinaire, mis à part que l'approche ici privilégiée permet de prendre en compte les propriétés mécatroniques - combinaison systémique de la mécanique, de l'électronique et de l'informatique - de chaque composant dans le cadre de la simulation. Objectif : en évaluer les comportements et interactions à l'usage.
Anticiper l'usage
"Nous importons des composants individuels dans un modèle complet. Ceci fait, nous sommes capables de déterminer rapidement si les composants fonctionnent bien ensemble", explique le docteur André Stork, responsable du projet. Dans la pratique, une telle méthode permettrait d'évaluer si une vitre électrique est trop épaisse ou trop lourde, ou encore de déterminer si le moteur qui l'actionne n'est pas assez puissant. Des questions techniques qui peuvent en effet avoir d'importantes conséquences quant à la sécurité d'un produit. Le responsable du projet évoque ainsi les problématiques liées à la sécurité des enfants ou encore à la fiabilité des mécanismes sollicités. "Ce projet est bien positionné, il répond à un besoin actuel du marché même s'il paraît relativement restreint. De telles solutions ne permettent que de capter des marchés de niche, les fabricants de fenêtre dans ce cas précis", explique Louis Berreur, président du cabinet conseil en innovation technologique Nodal Consultants.
Objectif : conception de systèmes
Le cadre de développement défini par les équipes du Fraunhofer pour ce projet combine différents simulateurs du marché : SimPack, Matlab/Simulink et Dymola. Pour le dirigeant du cabinet de conseil, ce type de solutions se multipliera à l'avenir. Il soulève toutefois quelques uns des manques actuels des outils de modélisation. La difficulté à intégrer les différentes disciplines qui font la mécatronique et les progrès à faire en matière de simulation dynamique des usages sont ainsi évoqués. "Functional DMU est un projet de conception dédié à des sous-ensembles et non à des systèmes" explique-t-il en ajoutant que "la grande ambition de la mécatronique est d'avoir un grand outil intégré permettant la conception de systèmes dans leur globalité". A noter : ces solutions s'adressent principalement aux secteurs de l'automobile, de l'aéronautique, l'aérospatiale, la productique et le bâtiment.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas