Vers une convergence web 2.0 et télécoms

Par 06 mai 2008 2 commentaires
Mots-clés : Smart city

Les nouveaux outils multimédias vont décider des évolutions des fournisseurs de services télécoms. Le développement de ces deux secteurs tend à être de plus en plus relié.

L'avancée des outils web 2.0 pousse les fournisseurs télécoms à accélérer le développement de leurs services prochaine génération, afin de s'aligner sur la tendance des réseaux participatifs et collaboratifs. L'étude "The Ultimate Mashup : web 2.0 & next-Gen Telecom Applications Servers" examine ainsi les effets des services web sur l'évolution des prochaines applications des serveurs télécom, en identifiant les techniques, les protocoles et configurations de hardwares que les opérateurs de réseaux doivent désormais inclure dans leurs offres. Ainsi, le rapport analyse vingt-huit fournisseurs de réseaux télécoms internationaux et fournisseurs web, et observe leurs stratégies de développement ainsi que les évolutions technologiques prévues. Ce qui en ressort : après plus de dix ans de développement en parallèle de leurs deux secteurs, les serveurs web et les serveurs d'applications en télécoms s'alignent de plus en plus les uns sur les autres.
Une convergence annoncée
"L'impulsion des services web 2.0 rend cette relation encore plus étroite", explique Jim Hodges, analyste et auteur du rapport. "Par exemple, il est désormais possible de se procurer, chez des constructeurs comme IBM et BEA des serveurs combinés SIP (Session Initiation Protocol, un protocole multimédia permettant, par exemple, la voix sur réseau IP) et HTTP, qui d'un point de vue hardware annoncent une certaine convergence". Une démarcation entre les deux secteurs qui tend donc à se dissoudre. Ce qu'illustre par exemple la décision d'Oracle, fournisseur web, de développer en interne des outils capables de supporter la VOIP ou encore des applications comme Virtual PBX. Car le succès des outils web 2.0 pousse les fournisseurs à intégrer de plus en plus de capacités de ce genre à leurs plates-formes.
Le défi d'être compétitif sur deux marchés
Reste que cette convergence est freinée par le facteur suivant : les constructeurs des deux marchés restent réfractaires à une confrontation directe avec le secteur concurrent. A la fois les acteurs du web et ceux des télécoms reconnaissent qu'ils n'ont pas les compétences et expertises nécessaires pour être compétitifs sur les deux marchés. Et les coûts en recherche et développement sont pour l'instant prohibitifs. "Ce qui signifie que les fournisseurs en télécommunictaions sont encore loin d'élaborer des serveurs web et que ces derniers ne sont pas prêts à développer des particularités téléphoniques", commente Jim Hodges. Mais l'étude conclut que la convergence entre les deux marchés est une tendance qui va se confirmer à terme.

Haut de page

2 Commentaires

Discutable... La convergence par l'IP (protocole de réseau) amène la convergence des couches OSI supérieure. Donc hardware et applicatif. Ce pourquoi, je constate qu'ajourd'hui, les serveurs applicatifs ne peuvent plus etre étiquetés telecom ou informatique...

Soumis par GG_fr (non vérifié) - le 16 mai 2008 à 11h26

Le Web 2.0 c'est bien...Passé en 3.0 c'est mieux, quand le CRM communique avec la ToIP et l'informatique!www . colibriwithus . com

Soumis par CWU (non vérifié) - le 08 août 2008 à 09h49

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas