Vers une standardisation du format cartes pour naviguer sur le Web ?

Par 24 novembre 2014 2 commentaires
Cartes web

Comme alternative aux pages Web, le format des cartes constituerait une évolution majeure dans la navigation et le partage de contenus Web.

La navigation sur mobile souffre incontestablement d’un défaut d’adaptation des pages Web, d’où le développement du Responsive Web Design (RWD) ou Web adaptatif, qui consiste à créer des sites Web capables de s’adapter au support pour optimiser la navigation grâce à une interface auto-adaptable. Néanmoins, avec la grande diversité des formats d’écrans et de moniteurs, ainsi que l’utilisation massive des applications mobile, le RWD n’est pas encore appliqué par tous dans la conception des sites Web et constitue une difficulté de taille pour les designers informatiques. Pour Nova Spinack, spécialiste et consultant en Web et médias sociaux "next-generation", le futur des applications mobiles réside donc dans le format des cartes.

Une alternative aux pages Web, les cartes

Le concept des cartes pour naviguer sur le Web permet une visualisation intuitive des contenus sur un écran réduit, ne conservant que les informations et les méta-données importantes. Au lieu de passer d’une page Web à une autre, il serait plus aisé de naviguer de cartes en cartes, et ainsi éviter de zoomer ou grossir une page sur un navigateur mobile. À l’instar des agrégateurs de flux, qui permettent de visualiser les informations essentielles d’une page, les cartes facilitent l’interaction des contenus pour l’utilisateur. Certains logiciels utilisent déjà ce format, tels que Google Now de Google ou Cortana de Windows. Des entreprises proposant aux éditeurs et aux marques un format cartes se développent comme par exemple Citia ou Wildcard. Cette dernière a d’ailleurs réalisé une levée de fonds de 10 millions de dollars avant même son lancement officiel sur l’AppStore. La start-up basée à New York City et lancée il y a un an et demi "espère un jour remplacer le navigateur par défaut de votre smartphone" nous explique Jordan Cooper, son fondateur. L’utilisation des cartes pour naviguer sur le Web pourrait avoir un impact non négligeable sur le m-commerce. "Wildcard ne prend que le meilleur du Web et le meilleur des applications pour les combiner au sein d’une expérience unique. Les transactions sur mobile sont considérablement facilitées." précise l’entrepreneur. En effet, Wildcard, et plus globalement les cartes Web, permettent de réunir en un seul endroit différentes fonctionnalités. Les commerçants ou les éditeurs auront alors la possibilité d’implémenter différentes actions à leurs cartes telles que le bouton "achat" ou "inscription".

Les cartes pourraient s’imposer pour une utilisation massive

Nova Spinack voit ainsi les cartes comme le prochain médium de masse, comme le sont devenus par le passé les emails, les fichiers audio ou les fiches contacts, etc. Néanmoins, avant l’utilisation massive de ce format, il faudrait créer une standardisation du format cartes, comme aujourd’hui le HTML pour les sites Web. À titre d’exemple, il imagine que la prochaine Apple Watch pourrait appliquer ce format pour optimiser la navigation sur petit écran. Les cartes présentent de nombreux avantages selon lui. L’inter-opérabilité et la personnalisation des contenus Web permettraient notamment de s’envoyer des cartes et de les annoter, au lieu de s’envoyer de simples liens URL. Les cartes apparaissent ainsi comme des marques-pages interactifs pour partager un contenu facilement, via une seule et même application.

Haut de page

2 Commentaires

on va finir par s'envoyer des cartes de visite par la poste.
Cette société devient obsolète en essayant d'inventer son futur.
La vie est un cadeau, c'est pour çà qu'on l'appelle le présent.
On optimise pas la vie, cette société est ignoble et donc elle
va s'auto éliminer par l'absurde, le mensonge et la corruption.

Soumis par moluskman (non vérifié) - le 03 décembre 2014 à 09h44

Certains logiciels utilisent déjà ce format, tels que Google Now de Google ou Cortana de Windows.
Julia @ http://www.signetonavenir.org/

Soumis par Julia Mahet (non vérifié) - le 16 janvier 2015 à 11h06

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas