Verso veut bloquer Skype pour la Chine

Par 14 novembre 2005
Mots-clés : Asie-Pacifique

Puisque les opérateurs chinois ne veulent pas de Skype, leur proposer une solution de filtrage pourrait se révéler lucratif ! Verso Technologies compte bien décrocher quelques contrats en leur...

Puisque les opérateurs chinois ne veulent pas de Skype, leur proposer une solution de filtrage pourrait se révéler lucratif ! Verso Technologies compte bien décrocher quelques contrats en leur proposant son logiciel NetSpective capable de bloquer les appels passés via SkypeOut, qui permet d'appeler depuis un ordinateur sur des lignes fixes classiques à des prix très avantageux.

China Telecom a déjà entrepris de couper l'accès au logiciel de voix sur IP (VoIP) Skype et menacé de mettre à l'amende ceux qui tenteraient de contourner le dispositif de blocage. La version chinoise de Skype ne propose pas le module SkypeOut, restriction que les internautes n'ont guère de mal à outrepasser puisqu'il leur suffit de télécharger le logiciel depuis un autre pays pour en disposer.

Pour Verso Technologies, qui se proposait déjà fin septembre de bloquer toutes les applications de type P2P (peer-to-peer), le marché chinois offre de splendides occasions de développement, comme le souligne Yves Desmet, son vice président, puisqu'en Chine "le marché de la VoIP est hautement réglementé et que l'utilisation de Skype a été jugée illégale".

(Atelier groupe BNP Paribas - 14/11/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas